150 médecins cubains attendent l’autorisation d’entrer en action au Pérou

Share

« Nous, les centaines de médecins cubains résidant au Pérou, sommes prêts à faire partie de l’armée de blouses blanches qui affrontera cette pandémie pour le bien de tous».

source : bolivarinfos

A affirmé Marcos Rosales Pool, porte-parole des médecins cubains qui se trouvent à Lima et à l’intérieur du pays et ont offert leur soutien pour freiner l’avancée du COVID-19 au Pérou par des actions de prévention et de contrôle.

Selon le site Convoca.pe, l’ambassadeur de Cuba à Lima a confirmé que le premier ministre Vicente Zeballos et les autorités péruviennes sont informés de cette volonté et attendent l’autorisation.

Rosales Pool a ajouté que les médecins qui cotisent au Pérou et ceux qui ont fait les démarches pour cotiser participeront aussi à ce travail.

Il a précisé que les médecins qui ont proposé leur aide sont des spécialistes des maladies infectieuses, de médecine générale, de chirurgie et de pédiatrie.

« Nous avons l’expérience de la prévention et du contrôle des chaînes de transmission des maladies, » a déclaré Rosales.

Le média a également parlé avec Sergio Gonzáles, ambassadeur de Cuba au Pérou qui a confirmé la proposition de médecins cubains qui sont au Pérou ainsi que d’autres qui arrivent de l’étranger.

Gonzáles a aussi dit que mardi 17 mars, lors d’une réunion avec Vicente Zeballos, une première évaluation a eu lieu et qu’on a estimé qu’il y avait un risque élevé et une menace de débordement des cas de coronavirus dans le pays.

Au cours de cette rencontre, il dit avoir informé le premier ministre péruvien qu’un médicament cubain, l’Interferón Alfa-2B, a donné de bons résultats contre le COVID-19 en Chine.

Ce médicament a été recommandé pour le traitement de la pandémie dans le guide publié par les médecins chinois de Wuhan.

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Cuba : L’Interféron réclamé par plus de 45 pays pour combattre la Covid-19

28 Mars 2020, 17:33pm | 

Publié par Bolivar Infos

Cuba : L’Interféron réclamé par plus de 45 pays pour combattre la Covid-19

Compte tenu de leurs propriétés antivirales avérées, les différentes variantes d’interférons mises au point dans le monde continuent de figurer sur la liste des médicaments les plus utilisés dans les protocoles de nombreux pays pour faire face à la pandémie mondiale de Covid-19

Auteur: Orfilio Pelaez | informacion@granma.cu27 mars 2020 11:03:03

Compte tenu de leurs propriétés antivirales avérées, les différentes variantes d’interférons mises au point dans le monde continuent de figurer sur la liste des médicaments les plus utilisés dans les protocoles de nombreux pays pour faire face à la pandémie mondiale de Covid-19

Dans le cas particulier de l’Interféron humain recombinant Alpha 2B, créé par les scientifiques du Centre de génie génétique et de biotechnologie (CIGB) dans la seconde moitié des années 80, jusqu’à hier jeudi, cette institution, qui appartient au groupe d’entreprises BioCubaFarma, avait reçu des demandes de plus de 45 pays de diverses régions du monde pour l’intégrer dans leurs protocoles thérapeutiques contre cette dangereuse maladie, étant donné les résultats favorables obtenus en Chine, à Cuba et dans d’autres pays.

Depuis son introduction, il y a plus de 30 ans, dans notre système national de santé, ce produit a démontré son efficacité et son innocuité dans le traitement de maladies virales telles que l’hépatite b et c, le zona (herpes zoster) et le VIH/sida.

La décision des autorités médicales chinoises de l’utiliser contre le nouveau coronavirus est due au fait que ces virus réduisent généralement la production naturelle d’interféron dans le corps humain et que le médicament cubain est capable de compenser cette déficience, en renforçant le système immunitaire des patients souffrant de cette maladie respiratoire.

À la suite d’un transfert technologique effectué par le CIGB vers le géant d’Asie, en 2003, fut créée la société mixte cubano-chinoise Chang Heber, dont le siège se trouve dans la ville de Changchun. Dix ans plus tard, une usine moderne a été inaugurée, qui propose actuellement une large gamme de produits biotechnologiques mis au point à Cuba, dont l’interféron humain recombinant Alpha 2b.

Ce médicament a obtenu le Prix national de l’innovation technologique en 2012, décerné par le ministère des Sciences, de la Technologie et de l’Environnement (Citma), et le Prix national de la santé en 2013.

http://fr.granma.cu/cuba/2020-03-27/interferon-des-demandes-de-plus-de-45-pays-pour-combattre-la-covid-19