1e Dakar Series Desafio Inca-Pérou : Répétition générale pour Despres et Casteu

Share

despres2_centerCyril Despres (Yamaha YZ450F Rallye-Yamaha Racing France Yamalube) partira vendredi pour un ultime test grandeur nature de trois jours au Pérou pour le Desafio Inca, dernière épreuve du Dakar Series…

source : yamaha-motor.fr

L’heure est maintenant aux tout derniers réglages pour les 89 véhicules inscrits sur la première édition du Desafio Inca. 39 motos, 28 quads et 22 autos sont attendues aux vérifications ce jeudi à Paracas. Le dernier rendez-vous Dakar Series désignera également au terme des trois jours de compétition les derniers lauréats du Dakar Challenge.

Cyril Despres – Yamaha YZ450F Rallye-Yamaha Racing France Yamalube Michelin (photo Yamaha Racing)

La région de Pisco se retrouve à nouveau au centre de la planète rallye raid. Comme sur les éditions 2012 et 2013 du Dakar, les pilotes et équipages se départageront notamment dans les dunes du désert d’Ica. Trois jours de compétition sont au programme avec plus de 1 000 kilomètres à parcourir en spéciale, qui donneront peut-être l’occasion à Cyril Despres(Yamaha YZ450F Rallye-Yamaha Racing France Yamalube) d’aller chercher sa première victoire au guidon d’une Yamaha. Dans l’esprit du quintuple vainqueur du Dakar, le voyage au Pérou signifie en tout cas l’entrée dans sa dernière ligne droite avant l’échéance de janvier : « Le Dakar approche rapidement, Octobre est le dernier mois pour tester les motos dans un environnement compétitif et nous avions deux choix, venir ici au Pérou pour le Desafio Inca, ou rouler au Maroc. Il est évident, qu’un certain nombre de mes « collègues » font le championnat du monde et ont donc préféré le Maroc, mais sachant que je vise le Dakar, lePérou me semblait un choix évident.

Certes, j’ai déjà essayé la Yamaha YZ450F Rallye en Amérique du Sud début août et cela nous a apporté beaucoup d’informations en ce qui concerne la préparation de la moto pour Janvier prochain, mais il y avait très peu de dunes au Rallye Dos Sertoes. Ici, au Pérou, sur le Desafio, il n’y aura quasiment que des dunes et il est important pour moi de voir comment réagit la moto sur du sable semblable à celui que nous allons trouver début d’année prochaine. De plus cela nous permet d’effectuer des tests à haute altitude avant la course. Pour simplifier la logistique autant que possible, nous avons fait livrer la moto que j’ai utilisé au Brésil directement ici, c’est pourquoi presque aucune des améliorations sur lesquelles nous avons travaillé depuis, ne seront sur la moto au Pérou. Cependant, je suis convaincu que la légèreté de la Yamaha et l’héritage motocross feront de ce rallye une course compétitive et amusante. Un grand merci à Yamaha Pérou pour leur accueil chaleureux et pour l’organisation d’une impressionnante conférence de presse ».

En toute logique, avec le régime qu’il compte infliger à sa machine, Cyril Despres (Yamaha YZ450F Rallye-Yamaha Racing France Yamalube) sera en mesure de jouer les premiers rôles. Il est notamment appelé à batailler avec un autre pilote français, David Casteu(Yamaha YZ450F Rallye-Yamaha Racing France), qui sera également un des favoris pour le titre deChampion des Dakar Series 2013, après sa 2e place en juin sur le Desafio Ruta 40. Les Français trouveront notamment face à eux une délégation chilienne de premier rang, avec notamment Daniel Gouet, 12e duDakar 2013, et les frères Prohens.

La culture sud-américaine trouvera pleinement à s’exprimer dans la catégorie quad, devenue une spécialité continentale. L’explication se jouera notamment entre le clan des Argentins, avec Lucas Bonetto (4e du Dakar) et Sebastian Halpern (2e en 2011), et celui des Chiliens, mené par Ignacio Casale (2e duDakar). Les Péruviens ont également montré en janvier dernier qu’il fallait compter avec eux : Ignacio Flores, vainqueur de la première étape du Dakar 2013, sera à nouveau là pour le rappeler.

En autos, le Brésilien Guilherme Spinelli, deuxième du Rally dos Sertoes au mois d’août derrière Stéphane Peterhansel, bénéficie de la faveur des pronostics. Mais c’est bien au cœur des dunes qu’il devra faire la preuve de sa supériorité dans son Mitsubishi ASX, notamment face aux Péruviens Ramon Ferreyros ou Roberto Pardo, qui s’appuieront quant à eux sur leur fine connaissance du terrain pour tenter de surprendre le favori.

Enfin, le Desafio Inca servira de cadre au dernier rendez-vous de la saison du Dakar Challenge, qui permet à des pilotes en devenir de gagner leur inscription sur le Dakar. Pour cette manche péruvienne, les trois catégories seront concernées par l’enjeu : la bataille s’annonce intense chez les motards, avec 13 pilotes engagés, et davantage parmi les quadeurs, qui seront 16 à s’expliquer pur gagner leur place sur la ligne de départ de Rosariole 5 janvier prochain.

Donnez votre avis en laissant un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.