50 ans après Mai 68, les nouveaux combats de l’émancipation

Saúl, un agriculteur péruvien, milite pour sauver les glaciers.

 

 

source : .francetvinfo

 

Ils n’ont pas fait Mai 68. Cinquante ans plus tard, ils vont faire 2018. Chaque jeudi, franceinfo met en avant un combat, un visage, une voix. Au Pérou, Saúl Luciano Lliuya tente de sauver la cordillère des Andes en s’attaquant à la multinationale RWE.

C’est une rencontre au sommet du monde. Dans l’impressionnant massif montagneux des Andes, baptisé la cordillère blanche, au nord-est du Pérou. C’est ici que l’on trouve Saúl Luciano Lliuya. Cet agriculteur de 37 ans veut contraindre une multinationale allemande, RWE, de payer les dégâts causés par le changement climatique dans cette région, notamment la fonte des glaciers. « Mon combat est pour les montagnes », dit-il. 

Saúl vit avec sa femme et ses deux enfants à Huaraz, 3 000 m d’altitude, tout près de la vallée de Llaca, dans le parc national du Huascaran. Il y est né et y a grandi. Il a donc été confronté dès son plus jeune âge aux conséquences du réchauffement climatique. « Je me rappelle quand j’étais gamin, les montagnes comme le mont Churup en face de mon village, avaient des grands glaciers, raconte-t-il au volant de son 4×4. Au fur et à mesure, en grandissant, j’ai les ai vus diminuer. » 

 

Je me suis rendu compte que, dans le futur, les glaciers des Andes allaient complètement disparaître. Cela m’a horrifié.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked