Augmentation du nombre de cas de fièvre jaune au Pérou

Au Pérou, entre le 1er janvier et le 4 mars 2018, les autorités sanitaires ont notifié 22 cas de fièvre jaune.

 

source : mesvaccins.net

Huit d’entre eux ont été biologiquement confirmés en laboratoire, les 14 autres sont sous enquête.

En 2017, au cours de la même période, 5 cas de fièvre jaune ont été notifiés, deux cas dans la région de l’Amazonas et trois dans la région de Ayacucho.

En 2018, la majorité des cas sont des résidents du district de Calleria, dans la province de Coronel Portillo (région d’Ucayali), zone considérée à risque de fièvre jaune.

Le nombre de cas de fièvre jaune est en augmentation au Pérou. Des foyers épidémiques apparaissent un peu partout en Amérique Latine. Il y a une épidémie très active sur la côte au Brésil. Le virus de la fièvre jaune présente une circulation accrue en Amérique Latine.

Les voyageurs qui prévoient de visiter les zones à risque de fièvre jaune au Brésil devraient recevoir le vaccin contre la fièvre jaune au moins 10 jours avant de voyager, suivre des mesures pour éviter les piqûres de moustiques et être avertis des symptômes de la fièvre jaune.

En France, le Haut Conseil de la santé publique (recommandations sanitaires pour les voyageurs 2017 et avis relatif aux rappels de vaccination contre la fièvre jaune en Guyane) recommande en outre que les personnes dont la vaccination contre la fièvre jaune date de plus de 10 ans reçoivent une seconde dose de vaccin amaril en cas d’épidémie signalée dans le pays visité.

Les recommandations ou obligations vaccinales personnalisées pour un voyage en Amérique Latine, qu’elles concernent la fièvre jaune ou d’autres maladies à prévention vaccinale, sont disponibles sur MedecineDesVoyages.net.

Sources : Organisation panaméricaine de la santé ; European Centre for Disease Prevention and Control ;


Maladie : Fièvre jaune

Vaccin : STAMARIL

Référence principale :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked