Campagne pour l’abolition des corridas et combats de coqs au Pérou

Share

Pétition adressée à la Cour Constitutionnelle du Pérou pour demander l’abolition des spectacles cruels.

source : nocorrida.com

Fuerza Toros Peru a lancé cette demande à Ernesto Blume Fortini, président de la Cour constitutionnelle du Pérou et à huit autres. La campagne Fuerza Toros a pour seul objectif d’abolir les spectacles sanglants telles que les corridas et les combats de coq au Pérou. La pétition demande que la Cour constitutionnelle du Pérou se prononce en faveur de la demande d’inconstitutionnalité visant à abolir les divertissements sanglants utilisant des animaux au Pérou.

Signez, que vous soyez au Pérou ou dans d’autres pays. Nous pouvons tous demander l’abolition des spectacles avec des animaux. Cela ne peut être toléré dans aucun pays civilisé. Nous en voulons l’abolition.

Le 18 septembre, dans le cadre de la campagne Fuerza Toros, nous avons présenté la demande d’inconstitutionnalité, appuyée par plus de 5 000 signatures de citoyens péruviens, devant la Cour constitutionnelle du Pérou, contre la première disposition complémentaire de la loi sur la protection. et bien-être animal n ° 30407, pour violation des droits fondamentaux, discriminatoire et contraire à la loi elle-même, entre autres raisons. Le contenu de cette disposition est le suivant:

“Exceptions à la loi: la corrida, les combats de taureaux, les combats de coqs et autres spectacles déclarés de nature culturelle par l’autorité compétente sont exclus de cette loi, qui est régie par une loi spéciale.”

Cette exception à la loi sur la protection est ce qui permet aux spectacles cruels avec des animaux de rester légaux au Pérou et elle doit donc être abolie. Maintenant, nous espérons que la Cour constitutionnelle du Pérou se prononce en faveur de la demande, de la civilisation, de la paix, de la justice et de l’évolution du Pérou.

La demande d’inconstitutionnalité ne concerne que l’exception de la première disposition complémentaire finale de la loi n ° 30407 sur la protection et le bien-être des animaux, et non la loi dans son ensemble.

Le procès a été admis pour traitement le 8 novembre 2018. L’une des étapes a été franchie, la plus difficile à présent est le processus. La Cour constitutionnelle doit statuer en faveur de la revendication, de la civilisation, de la paix, de la justice et de l’évolution du Pérou.

Les taureaux, coqs, chevaux et autres animaux utilisés injustement dans des spectacles cruels ont besoin de nous. Le Pérou montrera qu’il est un pays civilisé en abandonnant les traditions barbares et en éliminant une fois pour toutes les corridas et tout autre spectacle fondé sur la maltraitance et la mort des animaux.

Donnez votre avis en laissant un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.