Comment le Pérou tente t’il de faire connaître sa culture en France ?

Share

Pour mieux faire connaître sa culture à l’Hexagone, le pays des Incas tente une approche variée. Prompéru, le bureau de Commerce touristique, s’est officiellement donné le défi de séduire les Français depuis 2018 avec l’opération « Pérou à la carte » mais cette campagne promotionnelle de l’Office de tourisme du pays n’est pas l’unique carte dans le jeu du Pérou.

source : toutelaculture.com

Le pays des Incas veut s’ouvrir à la France. Pour la deuxième année consécutive, PromPerù, bureau péruvien du commerce et du tourisme, challenge la France à travers une opération culturelle et commerciale « Pérou à la carte ». Cette année encore, du 15 novembre au 8 décembre, une série de réduction sur les restaurants traditionnels péruviens, vols internationaux et intra-étatiques, ainsi que les circuits touristiques étaient offertes au public français. Le souhait du pays: se rapprocher de l’ Hexagone par la gastronomie et le voyage, parce qu’ »il n’y a pas que le Machu Pichu » au pays de Cuzco, rappelait Marisol Velasquez, responsable des Alliances Stratégiques de Promperù lors de l’inauguration de Pérou à la carte en 2018.  Le bureau gouvernemental appose le logo actuel du Pérou depuis 2011, partout où ses actions culturelles se trouvent. Promperù est-il en train de faire de son territoire une marque à part entière? Ce qui reste sûr c’est la volonté de tisser des liens avec la France, bien au-delà du voyage et de la gastronomie puisque « Perú Agen« , une formation en ligne pour les agents de voyage tente de solidifier les relations entre les deux pays, ainsi qu’en Europe.

Les Français attendus sur l’embarcadère

Créée dans les années 90, Promperù, la commission national de promotion du Pérou a pour mission de rebooster le tourisme de ce pays. En effet, le conflit armé avait découragé les visiteurs. Alors qu’aujourd’hui, le pays enclin à de fortes inégalités vit principalement de l’économie traditionnelle (exportation de matières premières, industrie et agriculture, entre autre), le gouvernement compte sur les attractions touristiques pour s’enrichir. La France, située aux portes de l’Europe, représente un objectif intéressant car il s’agit du second marché européen du Pérou, juste après l’Espagne.  En effet, le public français a déjà montré son intérêt pour la destination. Selon l’échotourtistique, de 2017 à 2018 « sur le seul marché français, le taux d’arrivées a augmenté de 8% ».  Cette embouchure, pourrait donner de l’appui aux visiteurs du Vieux continent vers le mystérieux Pérou. Ainsi, le Bureau du tourisme péruvien  qui est également celui du commerce pourrait espérer un développement des échanges entre entreprises. Malgré l’affaire de Yanacocha, la relation bilatérale des deux pays laisse penser que la France représente une mine d’or pour le Pérou.

Visuel: ©Chile Satelital

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked