Corruption, collusion et délit d’initié

Share
un ex-gouverneur capturé à côté d’une ancienne mairesse dont la tête était mise à prix pour 20.000 Soles.

source : rezonodwes.com

Alors qu’en Haïti, [« yon ti péyi apa, espesyal sou planèt’la » où voler l’Etat, faire assassiner ses concitoyens, usurper des titres, détourner les caisses publiques, poser des actes illégaux et inconstitutionnels au nom de l’Etat…sont tous permis], le président Jovenel Moise, présumé indexé dans la dilapidation de fonds de Petro Caribe, a voulu faire de Fritz William Michel, premier-ministre, en dépit de révélations d’un dossier de présumé délit d’initié révélé, ailleurs au Pérou, la justice demande des comptes à une ex-autorité qui aurait traité une affaire et engagé un emprunt d’1. 000 000 de soles ($US 300.000) de Banco de la Nación, déposé par la suite sur son compte personnel.

Mercredi 6 novembre 2019 ((rezonodwes.com))–En Haïti, des autorités avec menottes passées aux poignets, on n’a pas encore assisté à cette scène depuis le 7 février 1991 quand l’ex-président Aristide dans une folie de grandeur avait fait arrêter et incarcérer l’ex-présidente Ertha P. Trouillot pour la punir de la tentative de coup d’Etat du duvaliériste notoire Dr. Roger Lafontant, au Pérou et dans les pays luttant réellement contre la corruption, ce phénomène est devenu un fait divers.

Lors d’une méga-opération de police menée simultanément dans onze maisons à Tumbes et Piura, deux villes péruviennes, l’ancien gouverneur régional de Tumbes, Ricardo Flores Dioses (2015-2018), et 8 anciens responsables régionaux, ont été finalement capturés, après plusieurs heures.

Les enquêtes ont révélé que les ex-autorités détenues étaient responsables d’applications de processus de gréement à leur profit tout en imposant leurs propres quotas aux entrepreneurs exécutant des travaux financés par le gouvernement régional.

Cependant, Aydee Salazar del Río, ancienne mairesse du district de Santa María del Valle de Huánuco, qui fait l’objet d’une enquête pour délit de collusion, d’usurpation et de spéculation frauduleuse, a été capturée à Lambayeque, une autre grande ville du Pérou. Pour la capture de Salazar del Río, une récompense de 20 000 soles (environ US$6 000) a été promise à toute personne fournissant des informations fiables ayant conduit à la découverte de sa cache-cache.

L’ex-mairesse a été reconnue coupable d’avoir traité et contracté un emprunt d’un million de soles auprès de Banco de la Nación, montant qui s’est retrouvé dans son compte personnel. Des irrégularités ont également été constatées dans l’achat de machinerie lourde, de carburant, entre autres.

Donnez votre avis en laissant un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.