Corruption : plus de 1400 entreprises font l’objet d’une « enquête pour corruption et blanchiment d’argent »

Share

Selon une évaluation du Procureur anticorruption au Pérou, ces 14000 entreprises auraient signé des contrats irréguliers avec l’État.

source :rezonodwes.com

Allant du délit de favoritisme, d’influence, de concussion aux collusionsAu Pérou, l’Exécutif a établi une liste de plus d’une trentaine de procureurs pour enquêter sur des cas de corruption contrairement en Haïti avec un seul juge d’instruction sur le dossier de Petro Caribe, n’inspirant nullement confiance aux partis en litige

Mercredi 12 juin 2019 ((rezonodwes.com))–Accusés de présumé acte de corruption, au moins 1431 représentants légaux de diverses sociétés ont fait l’objet d’une enquête pour corruption et blanchiment d’argent dans l’ensemble du Pérou.

Ces révélations ont surgi à la suite de l’évaluation réalisée par le procureur anticorruption du ministère de la Justice et des Droits de l’homme (Minjus), qui a observé le rôle de ces entreprises par le biais d’une évaluation rigoureuse.

Selon les informations publiées sur le portail Ojo Público, dans tous ces cas, les représentants légaux de ces sociétés ont signé des contrats irréguliers avec l’État et font actuellement l’objet d’une enquête pour actes de corruption présumés.

La défense de l’État, qui a en sa possession tous les cas relevés, a indiqué que ceux-ci sont à différentes étapes fiscales et judiciaires.

Le procureur qui a, pour l’instant chois, de ne pas révéler l’identité des présumés corrupteurs, a affirmé que 359 affaires sont au stade de la procédure préliminaire, 457 formellement sous enquête, 400 au stade intermédiaire et 148 au procès oral.

Donnez votre avis en laissant un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.