CUZCO LA MYSTERIEUSE

Share

cathedrale-place-armes-cuzco-750x525Nombril en quechua, Cuzco est la prestigieuse capitale de l’empire inca. Ville à double-face, elle nous dévoile les secrets de la civilisation inca aussi bien que les charmes de la colonisation espagnole. On vous en dit plus avec l’agence de voyage franco-péruvienne

Perú Excepción.

Une devanture aux airs de colonialisme espagnol…

CuscoDes toits de tuiles orangés, une multitude de toits de tuiles orangés qui s’étendent jusqu’aux pieds des montagnes encerclant la vallée : c’est ce que l’on entrevoit de Cusco de prime abord. Puis l’on s’enfonce dans les ruelles de la ville pour en découvrir tous les secrets.

Cuzco 2La Place d’Armes, place centrale de la ville, nous plonge dans l’ambiance de l’époque coloniale d’entrée de jeu. Réputée une des plus belles places du pays, elle émerveille avec son cadre historique et l’harmonie qui s’en dégage. C’est sur cette place qu’est célébrée tous les 24 juin l’Inti Raymi, une fête inca dédiée au dieu soleil. L’architecture des édifices qui entourent la place est bien typique de l’époque et on y retrouve plusieurs monuments emblématiques de la ville.

cathedrale-place-armes-cuzco-750x525Le monument le plus imposant de la Place d’Armes et que vous ne pouvez pas rater n’est autre que la cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption. Elle a été érigée entre le XVIe et le XVIIe siècle, avec des pierres extraites de sites inca, pour asseoir la religion catholique. Sa construction en forme de croix respecte les codes de l’architecture latine et sa façade entourée de deux tours puissantes relève du style baroque.

Autre bâtiment de la Place d’Armes, témoin de l’époque coloniale : l’église de la Compagnie de Jésus. Elle a été fondée en 1571 sur les fondations d’un ancien palais inca et nous laisse présager de l’influence qu’a pu exercer l’ordre jésuite au Pérou. En pénétrant dans cette église, le spectateur est émerveillé par le maitre-autel baroque que surplombe un magnifique retable entièrement recouvert d’or.

…qui cache les vestiges du rayonnement inca.

On ne peut pas trouver meilleure illustration de cet amalgame des cultures coloniale et inca que le temple du soleil ou Qorikancha en quechua. Ce temple le plus sacré de l’empire inca, entièrement recouvert d’or et d’argent, était utilisé pour les importantes cérémonies des empereurs : mariages, sacres et funérailles. Cependant en 1633 les Espagnols se sont emparés du lieu pour y ériger le couvent Santo Domingo, occultant ainsi ce joyau de la culture inca. Mais le tremblement de terre de 1950 révéla au grand jour la présence du temple du soleil dont on peut aujourd’hui admirer les ruines.

SacsayhuamanLa forteresse de Sacsayhuaman est le site archéologique inca le plus important du Pérou. Construite en forme de tête de puma, animal sacré dans la tradition inca, cette forteresse a nécessité le travail de plus de 20 000 hommes pendant plus de 50 ans. Les blocs de pierre sont particulièrement imposants et parfaitement encastrés les uns dans les autres, on se demande encore aujourd’hui comment les Incas ont pu réaliser de telles prouesses ! Seules les fondations subsistent et donnent une idée de l’opulence de l’empire inca.

La culture inca a certes disparu mais il est possible d’appréhender et de revivre ces traditions ancestrales en se rendant au Museo Inka. Sculptures, mosaïques, bijoux, textiles ou encore momies permettent de s’immerger dans la vie quotidienne de la civilisation inca et d’en comprendre jusqu’aux rites les plus obscurs.

Cusco, une ville jeune et dynamique

marche-pisac-750x525Vous avez envie d’authenticité et de vous frotter à la population locale ? Rien de mieux que d’aller faire un tour au marché central de Cusco. Fruits et légumes exotiques exhibés à même le sol, soupe de grenouilles, épices en tout genre, sourires édentés…Vous ne pourrez qu’apprécier cette explosion d’odeurs et de couleurs !

Si la ville de Cusco est bien empreinte d’une histoire riche elle a toutefois su se réinventer et se moderniser, en témoigne le quartier de San Blas. Perché sur les hauteurs de la ville, ce quartier aux rues pavées, étroites et escarpées propose aux voyageurs des vues imprenables sur la ville. C’est le quartier mi-bohème, mi-artiste : restaurants, bars et boutiques artisanales se succèdent dans cette enfilade de maisons blanches aux volets bleus. On aime déambuler dans ces ruelles avant d’aller goûter la cuisine savoureuse d’un chef péruvien. Et pourquoi ne pas commander un cuy al horno, une spécialité de la ville ? Cochon d’inde farci et grillé au four, c’est un plat de luxe très populaire. A ne pas manquer !

Mercie à Laurie pour cette très jolie carte postale de Cusco

Donnez votre avis en laissant un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.