Dans la capitale du Pérou, il y en a pour tous les goûts

Share

Depuis peu, le Pérou s’affirme comme l’un des fleurons de la gastronomie mondiale.

source : 20minutes.fr

Dans l’imaginaire collectif, le Pérou est synonyme de temples majestueux hérités de son passé glorieux, de ponchos aux teintes arc-en-ciel et de lamas caractériels. Mais il serait bien réducteur de limiter ce pays à ces seuls clichés estampillés Hergé. Surnommé le « grenier du monde », il bénéficie d’une remarquable biodiversité, liée à son sol fertile propice aux cultures et à sa proximité avec l’océan Pacifique. Le pays est couronné chaque année depuis 2012 du titre de « meilleure destination culinaire » par les World Travel Awards. Et la gastronomie de la capitale, Lima, y est pour beaucoup.

Lima l’exquise

Berceau du célèbre chef Gastón Acurio, elle s’impose comme une ville incontournable pour les gourmets du monde entier. Fortement cosmopolite, la capitale péruvienne se distingue par sa cuisine métissée, empruntant tant à la gastronomie créole que chinoise. C’est par ailleurs ici que sont nés les chifas, ces restaurants à petits prix mêlant ingrédients péruviens et saveurs chinoises. Outre ses pittoresques échoppes où l’on peut se régaler pour l’équivalent d’un euro, la ville possède son lot d’établissements de prestige qui font l’admiration des plus grands chefs étoilés. Parmi les détours incontournables, le Central Restaurante a été nommé, en 2015, Meilleur établissement d’Amérique latine par le magazine britannique Restaurant, qui publie chaque année son palmarès des meilleures adresses du monde (The World’s 50 Best Restaurants). Situé dans le district de Miraflores, réputée pour sa plage ensoleillée et ses boutiques huppées, le restaurant séduit les foules par son aptitude à revisiter avec fantaisie les plats traditionnels du pays.

Ceviche et ses vertus

A ce titre, il serait sacrilège de parler de cuisine péruvienne sans évoquer le ceviche, véritable emblème gastronomique du pays. Composé de lamelles de poisson cru ou de fruits de mer marinés dans du jus de citron, accompagné de patates douces, de maïs et de manioc, il charme les palais les plus exigeants. La coriandre et le piment frais ravissent les amateurs de plaisirs relevés, de même que les choros a la chalaca (moules citronnées et pimentées). Les plus fervents carnivores, quant à eux, seront séduits par l’aji de gallina, un succulent ragoût pimenté de poulet à la crème, au fromage et aux cacahuètes. Pour des moments festifs et conviviaux, les anticuchos de corazón de res s’imposent comme le mets parfait : ces brochettes de morceaux de cœur de bœuf, marinés dans du vinaigre, sont un véritable délice !

Donnez votre avis en laissant un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.