En Amérique latine, pas facile de faire rimer Covid et démocratie

Share

Le coronavirus ravage l’Amérique latine, et certains dirigeants en profitent pour s’attaquer à la démocratie. Mais la société civile reste mobilisée.

source : lesoir.be

L’Amérique latine est désormais la région du monde qui, avec plus de 4,7 millions de cas, est la plus touchée par le Covid-19. Plus de 201.000 personnes en sont déjà mortes : le Brésil a enregistré plus de 94.000 décès, suivi par le Mexique, le Pérou, le Chili et la Colombie. Si l’on compte le nombre de morts par million d’habitants, derrière la Belgique (en tête avec 861 décès), le Pérou (613) se retrouve au troisième rang mondial et le Chili au septième (513).

Des chiffres probablement très incomplets : au Brésil où la pandémie n’a pas encore atteint son pic, une étude de l’Université de São Paulo estime que, en l’absence de tests suffisants, le nombre d’infections est probablement six fois plus élevé que ce qu’indiquent les chiffres officiels.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked