Un ex-président placé en détention

L’ancien président péruvien Ollanta Humala et sa femme se sont présentés aux autorités, ce jeudi soir, un juge ayant ordonné leur placement en détention pour une durée qui peut aller jusqu’à un an et demi, en l’attente de leur procès pour blanchiment d’argent présumé.

source : fr.azvision.az
 

C’est la deuxième fois que le juge Richard Concepcion réclame le placement en détention d’un ex-président, depuis qu’a éclaté un vaste scandale de corruption au Brésil, qui éclabousse plusieurs autres pays latino-américains dont le Pérou.

L’ex-chef de l’Etat Alejandro Toledo, qui serait aux Etats-Unis, a refusé de se présenter aux autorités, cette année, alors même que Concepcion avait ordonné son incarcération en préventive pour corruption.

Toledo et Humala se sont hissés au pouvoir avec le soutien de tous ceux qui croyaient alors qu’ils allaient lutter contre la corruption et en finir avec l’autoritarisme de l’ère du président Alberto Fujimori.

Le procureur German Juarez a invoqué des témoignages d’anciens cadres dirigeants du groupe brésilien du BTP Odebrecht – au coeur d’une vaste affaire de corruption – pour accuser Humala et sa femme, Nadine Heredia, d’avoir accepté trois millions de dollars de pots-de-vin.

Le procureur accuse également le couple d’avoir accepté des sommes en liquide de l’ancien président vénézuélien Hugo Chavez.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked