FAUT-IL ARRÊTER DÉFINITIVEMENT LE RALLYE-DAKAR ?

Le Rallye-Dakar 2018 est parti samedi 6 janvier de Lima, au Pérou, pour rejoindre Córdoba, en Argentine. Mais la célèbre compétition automobile est la cible depuis plusieurs années de critiques dures. Faut-il arrêter le Rallye-Dakar ? À vous de juger.

source : .capital

1. Le Rallye-Dakar est accusé de dégrader l’environnement et les pays traversés

“Il y a chaque année des dégâts environnementaux et archéologiques” explique dans Mediapart Pablo Solón, directeur exécutif de l’organisation altermondialiste « Focus on the Global South » et ancien Ambassadeur de la Bolivie aux Nations Unies. Il estime que le spectacle proposé est “une insulte” dans un contexte où “des centaines de milliers de boliviens n’ont qu’un peu d’eau tous les trois jours”. Selon Stéphen Kerckhove, délégué général d’Agir pour l’Environnement, “quelque 575 véhicules vont sillonner en quinze jours à peine les routes, pistes et déserts de l’Argentine, de la Bolivie et du Chili”, et surtout gaspiller 1 million de litres de carburant. Vice critique également le bilan environnemental de la course : “la grand-messe du pot d’échappement” relâcherait pas moins de 40.000 tonnes de CO2 dans les magnifiques paysages sud-américains.

 2. Le bilan humain est terrible

En 2016, Le Monde rappelait qu’en 37 éditions, le Rallye-Dakar a causé la mort de 73 personnes, “soit une moyenne de 2 morts par an”. En 1986, un crash d’hélicoptère y a fait 7 morts, dont le chanteur Daniel Balavoine et le fondateur du rallye Thierry Sabine. Mais ce sont généralement des pilotes et des spectateurs qui sont touchés par des accidents mortels. 23 Français, dont 15 participants, y ont perdu la vie.

1. C’est un événement sportif historique et populaire

Pour Le Parisien, le Dakar est une “course au succès populaire jamais démenti”. Avec 1.200 heures de retransmission télé dans 190 pays, la course mythique reste l’un des événements sportifs les plus médiatisés au monde. En 2017, plus de 4 millions de personnes se sont rassemblées le long des routes pour apercevoir les concurrents. Selon le Dauphiné, “En quatre décennies de rivalités, d’aventures, d’histoires heureuses ou malheureuses, le plus célèbre des rallyes-raid a généré bien des images marquantes”.

2. Il y a des retombées économiques pour les pays traversés

Lorsque le Dakar 2017 s’est élancé du Paraguay, Victor Pecci, ancien tennisman et ministre des Sports paraguayen, s’est félicité dans Le Parisien d’accueillir “le plus gros événement jamais organisé par le pays”. Car les retombées touristiques et économiques sont substantielles. Certes, les pays sud-américains paient des millions de dollars pour recevoir l’événement. Mais selon Le Figaro, “le retour sur investissement est assuré”. En 2014, les retombées du Rallye Dakar ont été évaluées à 180 millions de dollars en Argentine.

Avoir une opinion c’est bien, des arguments c’est mieux. Consultez la charte de Polemik

2 Comments on

FAUT-IL ARRÊTER DÉFINITIVEMENT LE RALLYE-DAKAR ?

vila janine said : 7 months ago

ce rallye ne sert qu'a une seule chose, le gain financier ENORME pour les organisateurs, la population, les décès, le pays, les organisateurs s'en foutent royalement

Xavier said : 8 months ago

Il aurait été intéressant que l'article questionne aussi l'avis de terrain des populations qui habitent sur et autour du tracé, en plus de celui des responsables d'organisation qui voient le sujet de façon macro.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked