Gouvernement renversé au Pérou

Coup de tonnerre dans la classe politique au Pérou où les députés ont renversé le gouvernement. Le Pérou a un système unicaméral.

 

 

source : RFI

 

Au Congrès, le parti d’opposition Fuerza Popular, dirigé par Keiko Fujimori, dispose – avec 73 sièges – d’une large majorité. La formation présidentielle, Peruanos por el Kambio, ne compte que 18 députés. Depuis l’élection l’an dernier du président Pedro Pablo Kuczynski, le parti de son ancienne rivale Keiko Fujimori mène la vie dure au gouvernement. Hier, c’est la ministre de l’Education, Marilu Martens et sa réforme du système éducatif qui ont été visées par une motion de censure. Le chef du gouvernement, Fernando Zavala, a décidé de protéger sa ministre en demandant un vote de confiance pour l’ensemble de son équipe gouvernementale.

Mais le Congrès, où l’opposition est majoritaire, lui a refusé cette confiance. « 77 voix contre, 22 pour et 16 abstentions : c’est la sortie du gouvernement Zavala », titre La Republica. Le journal Peru21 rappelle que le président dispose désormais de 72 heures pour nommer un nouveau gouvernement. « Certains des ministres sortants pourraient d’ailleurs réintégrer la nouvelle équipe mais à des postes différents, à l’exception du président du conseil de ministre, Zavala, qui a lui présenté sa démission ».

« Une fois de plus, la classe politique s’engouffre dans les affrontements, les divisions et les querelles, laissant de côté tout plan pour développer le pays », regrette Diario Correo avant de conclure, amère : « Construire un Pérou meilleur n’est visiblement la priorité de  ».

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked