Nouveau procès pour le chef du Sentier Lumineux

GuzmanLe fondateur et dirigeant de la guérilla maoïste du Sentier Lumineux, Abimael Guzman, déjà condamné à la réclusion à perpétuité au Pérou, affronte mardi un nouveau procès, pour un attentat à l’explosif à Lima en 1992 qui avait fait 25 morts.

source : angop.ao

Abimael Guzman, 82 ans, est sous les verrous depuis 1992, condamné pour violation des droits de l’homme. Il sera cette fois jugé pour terrorisme. Le procès se tiendra dans une salle de la base navale de Callao (ouest), où se trouve la cellule du fondateur de la guérilla, qui sera jugé au côté de sa femme Elena Iparraguirre, numéro deux du Sentier Lumineux, et d’autres membres du mouvement, purgeant déjà des peines de 25 ans à la perpétuité.
               L’audience sera publique durant les premières minutes puis le juge décidera si les journalistes peuvent rester.
                L’attentat à la voiture piégée au centre du procès avait eu lieu dans le quartier cossu de Miraflores à Lima, dans la nuit du 16 juillet 1992. Il avait fait 25 morts et plus d’une centaine de blessés.
                « Toutes (les victimes) avaient des blessures au visage. Sur le trajet j’ai aussi pu voir des cadavres mutilés, des scènes qui me faisaient vraiment penser qu’on était en guerre », a raconté à la Commission de la vérité Osvaldo Cava, qui avait retrouvé son frère mort dans l’un des immeubles du quartier, un témoignage publié dans le journal El Comercio.
               Le procureur réclame la perpétuité contre les accusés et le paiement de 400.000 soles (environ 122.000 dollars) en dommages et intérêts aux victimes.
                Abimael Guzman avait créé son mouvement en 1969 sous le nom de Parti communiste du Pérou-Sentier et avait lancé en mai 1980 ce qu’il appelait une « guerre populaire ».
               Celle-ci a fait 70.000 morts entre 1980 et 2000, dans un contexte de forte répression militaire, selon un rapport de la Commission de la vérité et réconciliation.
                Même si l’organisation a été ébranlée par l’arrestation de Guzman en 1992, le Sentier lumineux continue d’être actif dans la zone centrale du pays, en association avec les trafiquants de drogue, selon les autorités.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked