Hautes-Pyrénées : elle défend la cause de son peuple amazonien à la marche pour le climat à Paris

Lors de la marche pour le climat samedi à Paris, cette Péruvienne de 31 ans qui vit en Bigorre depuis quatre ans, s’est exprimée devant près de 50 000 personnes pour alerter sur les ravages de l’industrie pétrolière dans sa ville d’origine.

source : ladepeche.fr
 

Elle a quitté l’Amazonie et son Pérou natal pour la Bigorre et le Val d’Adour. Par amour. Mais même de l’autre côté de l’Atlantique, Meryl Luz Gomez Agustin n’a pas oublié d’où elle vient. Et ce samedi, cette mère de famille de 31 ans, installée à Vic-en-Bigorre avec son compagnon Benjamin et leurs trois enfants (Ximena, Raphael et Kaya), a porté la voie des siens et placé le sort de la communauté indigène de San Francisco au centre du monde, à l’occasion de la marche pour le climat où la Bigourdane d’adoption a pris la parole devant plusieurs dizaines de milliers de personnes sur la place de l’hôtel de ville. « Je suis la représentante de mon peuple indigène ici », assure-t-elle fièrement.

Prise de parole devant près de 50 000 personnes, en Français, pour Meryl Luz. / Photo DR

 

ANDY BARREJOT

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked