Institut de recherche pour le développement

Share

Au Pérou, l’IRD mène ses programmes de recherche et de formation en étroite collaboration et dans un souci d’équité avec ses partenaires.

source : ird.fr

Universités, instituts publics, entreprises, établissements publics français, institutions du réseau français et organismes internationaux présents au Pérou. Les chercheurs de l’IRD et leurs partenaires contribuent ainsi, sur un pied d’égalité, à la science pour les besoins des populations. 


Mis à jour le 19/05/20

L’IRD au Pérou : une science science engagée pour un futur durable.

En 1967, l’IRD arrive au Pérou à la demande de la Commission de la carte géologique du service de géologie et mines qui souhaitait faire réaliser une étude géologique de la cordillère des Andes.

En plus des sciences de la terre, qui constituent toujours une part importante des activités de recherche, d’autres disciplines se sont développées tout au long des dernières décennies.

Au Pérou, l’IRD mène ses programmes de recherche et de formation en étroite collaboration et dans un souci d’équité avec ses partenaires : universités, instituts publics, entreprises, établissements publics français, institutions du réseau français et organismes internationaux présents au Pérou. Les chercheurs de l’IRD et leurs partenaires contribuent ainsi, sur un pied d’égalité, à la science pour les besoins des populations. 

Contacts

Représentant : Javier HerreraJAVIER.HERRERA@IRD.FR
Assistante de direction : Miriam SotoMIRIAM.SOTO@IRD.FR
Chargée de communication et des relations Institutionnelles : Charlotte TournierCHARLOTTE.TOURNIER@IRD.FR
Régisseur : Alain CordeALAIN.CORDE@IRD.FR

Adresse

IRD
Calle 17, N° 455, Corpac – San Isidro
Lima 27 – Pérou

Téléphone : (511) 719 9895

Courriel :PEROU@IRD.FR

L’IRD travaille en étroite collaboration avec ses partenaires péruviens : ministères, instituts publics de recherche, universités, ainsi qu’avec ses partenaires du réseau français.

Partenaires français

© DR

Agence française de développement (AFD)

Depuis 2014, l’AFD accompagne le Pérou pour mener à bien la transition sociale et écologique des villes et mieux répondre aux besoins des populations.

© DR

Alliances Françaises

L’IRD travaille en étroite collaboration avec les 9 Alliances Françaises présentes dans le pays à travers l’organisations d’événements culturels et scientifiques.

Ambassade de France au Pérou© DR

Ambassade de France au Pérou

L’IRD peut compter sur l’appui de l’Ambassade de France au Pérou par le biais notamment de son Service de coopération et d’action culturelle (SCAC).

© DR

Institut Français d’études andines (IFEA)

L’IFEA est à la fois une unité de recherche et une plateforme d’appui à la recherche française et européenne en collaboration avec les pays andins. Il produit des connaissances fondamentales essentiellement en sciences sociales et humaines et en archéologie.

Ministères Péruviens

© DR

Conseil national de la science, de la technologie et de l’innovation technologique (CONCYTEC)

Organisme public péruvien ayant pour objet de coordonner et de financer les activités de l’État péruvien dans les domaines de la science, de la technologie et de l’innovation.

© DR

Ministère de la culture

Organe du pouvoir exécutif en charge du secteur culturel.

© DR

Ministère de l’environnement (MINAM)

La mission du MINAM est de promouvoir la durabilité environnementale, en conservant, protégeant, récupérant et garantissant les conditions environnementales, les écosystèmes et ressources naturelles du Pérou.

Les instituts publics péruviens

© DR

Institut géologique, minier et métallurgique (INGEMMET)

© DR

Institut géophysique du Pérou (IGP)

Organisme public décentralisé du Ministère de l’Environnement qui étudie tous les phénomènes liés à la structure, conditions physiques et histoire de l’évolution de la Terre. L’IGP a pour mission de  répondre aux besoins du pays dans des domaines aussi importants que la sismologie, la volcanologie et l’étude du phénomène El Niño.

© DR

Autorité nationale de l’eau (ANA)

Organe directeur du système national de gestion des ressources en eau sous la tutelle du Ministère de l’agriculture et de l’irrigation (MINAGRI).

© DR

Institut national d’innovation agricole

Organe rattachée au Ministère de l’agriculture et de l’irrigation (MINAGRI), contribuant à recherche et transfert de technologie dans le domaine de l’innovation agricole.

© DR

Institut national des maladies néoplasiques (INEN)

Organisme public, sous la tutelle du Ministère de la Santé, spécialisé dans la prévention, la détection, le diagnostic, le traitement et la réhabilitation des personnes soufrant des tumeurs ou de maladies néoplasiques.

© DR

Service national de météorologie et d’hydrologie (SENAMHI)

Organisme public attaché au Ministère de l’environnement, dont sa mission consiste à évaluer, étudier et  classer les ressources climatiques et en eau du pays et effectuer les recherches nécessaires à la meilleure utilisation de ces ressources.

© DR

Institut national de statistique et informatique (INEI)

Organe central du système statistique national, sous la tutelle du Président du Conseil des Ministres et chargé de réglementer, planifier, diriger, coordonner et superviser les activités de statistiques officielles du pays.

© Logo IMMARPE

Institut de la mer du Pérou (IMARPE)

Agence technique sous la tutelle du Ministère de la production qui réalise des recherches scientifiques concernant la mer du Pérou et ses ressources pour la mise en place d’une utilisation rationnelle des ressources de la pêche et de la conservation de l’environnement marin.

© DR

Institut de recherche de l’Amazonie péruvienne (IIAP)

Institution de recherche scientifique et technologique, spécialisée dans l’utilisation durable de la biodiversité dans la région amazonienne.

© DR

Service national des zones protégées par l’État (SERNANP)

Rattaché au Ministère de l’environnement, organisme chargé de diriger et d’établir les critères techniques et administratifs pour la conservation des zones protégées et de la maintenance préventive de la diversité biologique.

Universités péruviennes

© DR

Université nationale toribio Rodríguez de Mendoza de Amazonas (UNTRM)

Divisée en neuf facultés, l’UNTRM est l’une des universités publiques à la croissance la plus élevée de ces dernières décennies et une institution de poids en Amazonie Péruvienne. L’IRD collabore avec cette université sur des problématiques liées aux sciences géologiques, à la biodiversité et à la sociologie.

© DR

Université pontificale catholique du Pérou (PUCP)

Divisée en 15 départements universitaires, elle est considérée comme la première du Pérou. L’IRD collabore activement avec les départements d’économie, de sciences humaines et d’ingénierie.

© DR

Université péruvienne Cayetano Heredia (UPCH)

L’Université est divisée en huit facultés, l’IRD collabore plus particulièrement avec la faculté de sciences et philosophie, dans les spécialités de biologie, chimie et sciences de la mer.

© DR

Université nationale agraire la Molina (UNALM)

L’UNALM propose 12 Spécialités,  27 masters  et 7 doctorats. L’IRD collabore directement avec le doctorat en ressources hydriques.

© DR

Université nationale majeure de San Marcos (UNMSM)

Université doyenne d’Amérique, elle dispose de 20 facultés. L’IRD collabore avec les facultés de sciences sociales et de sciences biologiques, ainsi 

Au Pérou, les thématiques de recherches concernent principalement les sciences de la terre, la climatologie et les ressources hydriques, l’économie, la santé et la biodiversité.

Les thématiques de recherche

card discover
© IRD, Jean-Luc Le PennecLe volcan Sabancaya en éruption explosive, Sud Pérou, en 1995.
card discover
© IRD – Germinal, GabaldaVieux quartiers de La Oroya, Capitale de la province de Yauli, L’une des villes les plus polluées au monde du fait de son activité industrielle (fonderie métallique).
card discover
© IRD, Yves BlancaEtudie des effets des variations de l’environnement au sein de coquilles de mollusques côtiers du Pérou et du Chili sur la croissance ainsi que sur la géochimie des coquilles
card discover
© IRD – Stéphane, BertaniSalle d’opération lors d’une chirurgie de résection de tumeur à l’Instituto Nacional de Enfermedades Neoplásicas (Inen) de Lima au Pérou. Le cancer du foie est le sixième cancer le plus fréquent au monde et le troisième le plus meurtrier.
card discover
© IRDLaboratoire sentinelle Helicobacter pylori

Les jeunes équipes associées (JEAI)

card discover
© Swann ZeratheLe canyon du Marañon : une fenêtre sur la formation et l’évolution du relief andin du nord du Pérou ?

Les laboratoires internationaux mixtes (LMI)

card discover
© IRD, Sarah Del BenLMI Great Ice – Glaciers et ressources en eau des Andes Tropicales – Indicateurs climatiques et environnementaux

Les observatoires internationaux

card discover
© IRD, William Santiniesure des niveaux de l’eau de l’Amazone (programme HYBAM), Pérou.

Créé en 2003, le SO HYBAM est formé par une coopération internationale regroupant des instituts de recherche, des universités, des services hydrologiques nationaux de France et d’Amérique du Sud et d’Afrique. Il permet d’élaborer des chroniques hydro-climatiques, et ce, sur le long terme, afin de mieux connaitre les mécanismes climatiques qui contrôlent la région et discriminer les processus naturels de ceux liés à l’homme.

Grâce à un vaste réseau de stations hydrologiques situées sur les contreforts des Andes jusqu’à l’océan Atlantique, les scientifiques ont, aujourd’hui, la capacité de suivre les événements hydrologiques extrêmes tout le long du bassin andino-amazonien.

Les travaux du SO HYBAM ont permis de reconstruire les niveaux du fleuve Amazone depuis 1902, mettant en évidence l’augmentation des phénomènes extrêmes depuis une trentaine d’années avec une augmentation de la fréquence des crues et étiages historiques et une diminution progressive des débits en saison sèche.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked