INVESTISSEMENT ET PARTENARIAT DANS LE SECTEUR ÉNERGÉTIQUE Sonatrach à la conquête du Pérou

Après la capitale péruvienne, Lima, le patron de Sonatrach se rendra en Bolivie pour assister au 1er Forum international sur le gaz, la pétrochimie et les combustibles verts.

 

 

 

source : algerie7.com

L’Algérie met les bouchées doubles sur l’énergie. Normal. C’est sur ce secteur que repose l’économie nationale qui tire l’essentiel de ses revenus en devises grâce à ses exportations de pétrole et de gaz. L’Algérie qui veut sa place au soleil, au sein du gotha international de ce secteur a commencé par dépoussiérer sa loi sur les hydrocarbures pour élargir son champ d’action et le mettre en valeur. Il a donc fallu commencer par tordre le cou à cette sempiternelle bureaucratie qui concourt à décourager le plus audacieux des investisseurs.
«La tendance a été inversée, ce ne sont plus les entreprises qui se bousculent pour l’investissement à l’international», avait fait remarquer le ministre de l’Energie Mustapha Guitouni lors de sa visite aux Etats-Unis au mois de juin dernier. Il faut donc aller les chercher! «Il faut se mettre au diapason et épouser cette dynamique», soulignera-t-il sachant que l’Algérie n’est pas le seul pays producteur d’hydrocarbures à avoir revu sa loi. C’est donc avec cet argument de choc qu’a été annoncée la visite du patron de la compagnie nationale des hydrocarbures au Pérou.
«Le P-DG de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, entame mardi à Lima (Pérou) une visite de travail pour discuter de partenariat et d’investissements avec de hauts responsables du secteur énergétique péruvien», a indiqué hier un communiqué de Sonatrach.
Une série de rencontres sont programmées dans son agenda. Arrivé lundi à Lima, il devrait rencontrer le ministre de l’Energie péruvien, Francisco Ismodes Mezzano, et le vice-ministre en charge des hydrocarbures, Eduardo Alfredo Guevara Dodds.
Le patron de Sonatrach aura également des entretiens avec les responsables de l’agence péruvienne chargée de la régulation de l’amont pétrolier ainsi qu’avec James Atkins Lerggios, président du conseil d’administration de PetroPeru, la compagnie pétrolière nationale du Pérou. Quel est l’objectif de son déplacement? Abdelmoumen Ould Kaddour va mettre à profit son déplacement au Pérou pour discuter des projets gaziers développés par Sonatrach dans ce pays et devrait s’entretenir à cet effet avec les actionnaires de TgP, société péruvienne détenue par un consortium de multinationales, composé d’Enagas, Sonatrach et du Fonds de pensions canadien Cppib, indique une dépêche de l’APS datée d’hier.
Une séance de travail a été programmée avec le personnel de son groupe au siège de SonatrachPeru, en marge de cette visite. De quoi sera-t-il question? Il est prévu de passer en revue le projet pétro-gazier, Camisea, dans lequel le groupe algérien est associé et faire un point de situation sur le projet de transport de gaz TgP et sur les perspectives de développement concernant ces deux importants projets, ajoute la même source. Après la capitale péruvienne, Lima, le patron de Sonatrach, Ould Kaddour, se rendra en Bolivie pour assister demain au 1er Forum international sur le gaz, la pétrochimie et les combustibles verts. Il participera à un panel sur l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures. Un rendez-vous qui réunira les dirigeants de Gazprom, Alexey Miller, de Total, Patrick Pouyanné et de Repsol, Antonio Brufau. Du beau monde en perspective.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked