« Je ne comprends pas comment le Pérou a empêché l’avion d’atterrir à Lima. »

Share

L’ancien président de la Bolivie, Evo Morales, a déclaré mercredi qu’il ne comprenait pas pourquoi le Pérou n’a pas permis d’atterrir à Lima à l’avion qui l’a conduit en l’asile politique au Mexique, sur une escale de sa route vers le pays aztèque mardi dernier.

source : rpp.pe

traduction F Denizot

Dans une interview au quotidien El País de España, l’ancien mandataire a exprimé sa gratitude au Paraguay, qui a permis de recharger sur son territoire l’avion de l’armée de l’air mexicaine qui l’a transporté et le Brésil, qui a autorisé le transit par son espace aérien. Morales a déclaré que l’attitude de ces pays lui avait « sauvé la vie » et a exprimé son étonnement pour le comportement du gouvernement péruvien.

« Je ne comprends pas comment le Pérou, avec qui nous sommes si proches, avec qui nous avons partagé la même histoire, n’a pas permis à l’avion d’atterrir à Lima », a-t-il dit .

Morales a répondu ainsi lorsqu’on lui a demandé, si son voyage en exil au Mexique « avait représenté un portrait de la politique latino-américaine ».

Polémique entre les chancelleries
Mardi, après l’arrivée de Morales au Mexique, le chancelier de ce pays, Marcelo Ebrard, a déclaré que le voyage de l’ex-madataire était un « périple dans différents espaces et décisions politiques ». Lors d’une présentation à la presse, le diplomate a indiqué qu’au cours de son voyage aller, le Pérou avait autorisé l’atterrissage de l’avion mexicain à Lima et son acheminement ultérieur vers la Bolivie. Toutefois, le Pérou a indiqué qu’avec Morales à bord de l’avion à Cochabamba, il a déclaré que, pour des « évaluations politiques » il ne pouvait pas recharger le carburant et revenir au Mexique via la capitale péruvienne.

En réponse, la chancellerie péruvienne a déclaré que Lima était parfaitement claire « dès le premier moment » où elle a été contactée par le Mexique. Le chancelier Gustavo Meza-Cuadra a affirmé que le gouvernement mexicain lui avait précisé qu’une fois arrivés en Bolivie pour prendre Evo Morales, ils partiraient directement au Mexique, mais ils ont changé leurs plans et ont demandé à atterrir à Lima.

L’idée était de partir du Pérou pour la Bolivie et d’aller directement au Mexique. Notre engagement était de faciliter ce transfert. Après avoir sillonné les sols péruviens, on nous a dit que l’intention n’était plus de partir pour le Mexique, mais de faire une escale technique au Pérou, a-t-il déclaré.

Donnez votre avis en laissant un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.