Ils ne peuvent toujours pas respirer

Share

Bonjour les amis (es) de Pérou en France, notre site n’a pas vocation à cela, et après de nombreuses hésitations, j’ai décidé d’écrire ce petit mot pour réclamer votre aide.

par François Denizot

 Aujourd’hui plus personne n’est sans savoir que la population du Pérou se meurt et aujourd’hui celle de la Bolivie suit le même chemin. Le covid-19 continue de tuer tous les jours des dizaines de personnes, le pire de tout,  est que des dizaines d’entre eux pourraient vivre, si elles avaient l’oxygène nécessaire.

L’oxygène, la base de la vie, le principal aliment des êtres vivants  sur notre planète, il est partout, pourtant le covid-19 prive une certaine partie de la population péruvienne de cet élément gratuit, parce qu’il doit être concentré, pour que les malades du covid-19 retrouvent un taux de concentration d’’oxygène dans le sang qui soit supérieur à 93% afin de pouvoir lutter et vaincre ce virus.

Il n’est pas normal qu’il existe une spéculation sur le manque de cette matière première, il n’est pas normal que des gens meurent parce que l’on vend un élément essentiel de notre air ambiant.

Certes pour extraire l’oxygène de l’air ambiant et le concentrer dans des bouteilles, cela nécessite du matériel et de l’énergie.

 Voilà pourquoi, j’ai lancé un appel resté sans aucun écho, il y a quelques temps, pour que les navires de guerre français qui croisent dans le Pacifique obtiennent par la voie diplomatique la possibilité d’accoster dans des ports Péruviens et remplissent gratuitement grâce à leur matériel  embarqué les bouteilles d’oxygène médical  dont la population a besoin.

Je sais, que pour le gouvernement français, il est plus urgent d’obtenir des contrats de reconstruction après la catastrophe annoncée depuis 2013 dans la capitale Libanaise. Même, si, à mes yeux il serait plus crédible d’envoyer d’urgence les moyens nécessaires pour lutter contre la marée noire qui sévie à l’ile Maurice.

Bon, pour moi ce qui m’importe le plus, aujourd’hui c’est la population péruvienne, je me demande s’ils ne nous seraient pas possible de faire quelque chose rapidement, encore une fois se substituer à la cinquième puissance économique mondiale, et soutenir une initiative privée pour acheter et envoyer en urgence des concentrateurs d’oxygène au Pérou. 

Je pense qu’à plusieurs, en unissant nos différentes talents et compétences, nous pourrions garder la tête haute lors de notre prochain voyage dans ce magnifique pays, conscient en toute simplicité et modestie, de ne pas être resté les bras croisés.   

J’attends vos réactions, je vous promets même, s’il le faut d’aller les lire sur Facebook

Sachez également que mon mail, est en aucune manière une façon de culpabiliser qui que ce soit, juste un appel aux bonnes volontés et un appel aux compétences de toutes sortes afin de faire quelque chose pour ce pays, pour lequel nous vouons tous une grande affection.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked