Keiko Fujimori obtient sa libération sous caution

Share

La cheffe de l’opposition péruvienne, poursuivie dans un scandale de corruption, a obtenu vendredi sa libération sous caution.

source : .24heures.ch

La justice péruvienne a accordé jeudi une mesure de liberté sous caution à la cheffe de l’opposition Keiko Fujimori, en détention préventive depuis trois mois dans le cadre d’un scandale de corruption.

«La deuxième Cour d’appel pénale nationale spécialisée dans la criminalité organisée impose une citation à comparaître restrictive à Keiko Fujimori Higuchi, après le paiement d’une garantie financière de 70’000 soles (environ 19’300 francs, NDLR) dans les cinq jours ouvrables», a annoncé l’institution sur son compte Twitter.

Keiko Fujimori, 44 ans, avait récemment demandé une suspension de sa détention en raison des risques liés à l’épidémie de coronavirus. Mais la justice a finalement répondu à une demande antérieure de libération présentée par sa défense.

Scandale de corruption Odebrecht

La fille aînée de l’ex-président Alberto Fujimori (1990-2000) purge depuis le 29 janvier une peine de 15 mois de prison préventive dans le cadre du scandale de corruption Odebrecht, du nom d’un géant brésilien du bâtiment qui a reconnu avoir versé des pots-de-vin à de nombreux dirigeants politiques latino-américains.

«Nous venons d’apprendre que la justice a révoqué la prison préventive de Keiko. Merci à Dieu pour cette chance qui lui est donnée de vivre et de prendre soin de sa famille», a indiqué son avocate Giulliana Loza sur Twitter.Giulliana Loza@GiullianaLoza

Acabamos de ser notificadas que Poder Judicial ha revocado prision preventiva de Keiko. Gracias a Dios por esta oportunidad de vivir y cuidar a su familia.

View image on Twitter

3,767Twitter Ads info and privacy3,111 people are talking about this

La fille de l’ancien président pourrait retrouver la liberté dans quelques jours après paiement de la caution. «Elle est très heureuse, et sa famille aussi, particulièrement ses filles. Nous espérons qu’elle soit libérée lundi au plus tard», a déclaré à l’AFP l’avocate après s’être entretenue au téléphone avec sa cliente. Elle a donné des précisions sur l’état de santé de Keiko Fujimori. «Elle a de l’hypertension et présente une arythmie cardiaque, et un traitement lui est prescrit eu égard au Covid-19», a indiqué Giulliana Loza.

Outre Keiko Fujimori, ont été mis en cause dans le scandale Odebrecht quatre anciens présidents péruviens: Alejandro Toledo (2001-2006), Alan Garcia (1985-1990 et 2006-2011), qui s’est suicidé, Ollanta Humala (2011-2016) et Pedro Pablo Kuczynski (2016-2018). Ils sont soupçonnés d’avoir reçu de l’argent du groupe brésilien, qui a reconnu avoir versé 29 millions de dollars de pots-de-vin entre 2005 et 2014. (afp/nxp)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked