La barre des 20000 morts franchie

Share

$Le pays andin a dépassé mardi le seuil des 20 000 décès dus au Covid-19, alors que l’épidémie connaît une résurgence un mois après le début d’un déconfinement progressif.

source : leparisien.fr

Le gouvernement péruvien a décidé de prolonger l’état d’urgence jusqu’au 31 août afin de contenir la progression du coronavirus dans le pays, où le nombre de morts s’établit à 20 007, en hausse de 196 par rapport à la veille. Dans le même temps, le nombre de contaminations atteint 439 890, soit 6790 nouveaux cas en une journée, selon le ministère de la Santé.

Le premier décès dû au coronavirus au Pérou avait été signalé le jeudi 19 mars. Il s’agissait d’un homme de 78 ans souffrant d’hypertension artérielle, qui avait été admis à l’hôpital avec une grave insuffisance respiratoire.

Parmi les décédés, il y a également 72 mineurs, selon le ministère. De plus, trois maires sont morts, le dernier en date étant Alfonso Villagra, 73 ans, de la municipalité de Pallpata, dans la région andine de Cusco.

Mais le Pérou garde espoir : le nombre de patients guéris est également en hausse à 302 457 (+4366), malgré la saturation des hôpitaux péruviens, qui accueillent un nombre record de 13 798 malades du virus.

Le bilan humain fait polémique au Pérou

Le bilan officiel des morts est devenu un sujet de controverse dans ce pays andin de 33 millions d’habitants. La presse locale estime que si les cas suspects étaient inclus, le nombre de décès dus au Covid-19 serait d’environ 50 000.

Les cas de coronavirus sont passés d’une moyenne de 3300 par jour début juillet à 6300 la semaine dernière, selon les chiffres officiels. Le nombre de décès a également augmenté, passant d’une moyenne de 182 par jour au début du mois de juillet à 198 la semaine dernière.

Cependant, la ministre de la Santé, Pilar Mazzetti, a admis la semaine dernière que le nombre de décès dans le pays depuis le début de la pandémie pourrait être bien supérieur à 40 000, comme l’avait prévu un épidémiologiste péruvien. « Nous pourrons clarifier cette différence lorsque nous pourrons réellement évaluer chaque cas », a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse la semaine dernière.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked