La Chine, le Brésil et le Pérou souhaitent construire une voie ferroviaire transcontinentale en Amérique du Sud

Share

Dans une déclaration conjointe publiée jeudi, la Chine, le Brésil et le Pérou se sont engagés à déployer des efforts concertés pour construire un chemin de fer qui traversera le continent sud-américain.

 

source : french.cri.cn

La déclaration a été rendue publique mercredi à l’issue d’une réunion entre le chef de l’Etat chinois, Xi Jinping, la présidente brésilienne, Dilma Rousseff, et leur homologue péruvien, Ollanta Humala.

Selon la déclaration, les trois dirigeants ont échangé leurs points de vue sur la construction d’infrastructures de transport en Amérique du Sud et sur la promotion des relations entre les marchés sud-américains et asiatiques.

Les chefs d’Etats ont mis en avant leur volonté commune d’exploiter leur potentiel de coopération et de relier les réseaux ferroviaires des deux pays sud-américains.

Les dirigeants ont chargé les départements concernés de leurs gouvernements respectifs de réaliser une étude de faisabilité sur le projet, qui vise à relier la côte atlantique du Brésil à la côte pacifique du Pérou, selon la même source.

Les trois pays préciseront les approches et les ressources disponibles pour le projet et définiront un calendrier, selon la déclaration, et leurs dirigeants ont également convenu de faciliter le déploiement d’équipes techniques pour mener des enquêtes sur le terrain conformément à leurs lois et règlementats respectifs.

Au cours de ses entretiens séparés avec Mme Rousseff et M. Humala, M. Xi a souligné la volonté de Beijing d’étendre la coopération gagnant-gagnant dans la construction d’infrastructures avec les pays d’Amérique latine et a appelé à déployer des efforts concertés pour faire de la construction d’un chemin de fer transcontinental en Amérique du Sud un succès.

Le président chinois a proposé de mettre en place un groupe de travail trilatéral pour gouverner leur coopération dans tous les domaines, y compris ceux de la planification, de la conception, de la construction et de l’exploitation du chemin de fer.

Pour leur part, Mme Rousseff et M. Humala ont exprimé la volonté de leurs pays de travailler sur le projet qui, selon eux, contribuera non seulement au développement de leurs pays, mais également à celui de l’ensemble de la région.

M. Xi est à Brasilia pour une visite d’Etat au Brésil, la première étape de sa tournée en cours en Amérique latine qui le conduira également en Argentine, au Venezuela et à Cuba.

Une réponse à “La Chine, le Brésil et le Pérou souhaitent construire une voie ferroviaire transcontinentale en Amérique du Sud

  1. Une bonne nouvelle pour le commerce et les échanges Pérou – Brésil, qui permettra, après la transocéanique, de faciliter les exportations / importations entre ces 2 pays, et entre le Pacifique et l’Atlantique.

    Si les chinois veulent participer à la construction de ce chemin de fer, ce n’est surement pas par hasard. Peut-être pour les aider à exporter vers l’Europe les minerais qu’ils extraient des mines dont ils sont en train de devenir de plus en plus souvent les propriétaires? voir : http://www.perouenfrance.com/les-actionnaires-de-mmg-approuvent-le-rachat-de-las-bambas/

    Ce n’est pas contre surement pas une bonne nouvelle pour l’environnement dans la forêt amazonienne et au Pérou en général, surtout après l’approbation de la nouvelle loi réduisant les pouvoirs du Ministère de l’Environnement péruvien
    http://www.perouenfrance.com/le-perou-hote-de-la-prochaine-conference-des-nations-unies-sur-le-climat-reduit-la-portee-de-ses-lois-environnementales/

    L’arrivée massive des chinois sur le marché péruvien, et dans des secteurs tellement sensibles environnementalement et socialement comme l’industrie minière, est préoccupante.

    Guillaume

Donnez votre avis en laissant un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.