La France sur le point de vendre un satellite espion au Pérou

Share

satAstrium pourrait signer dans les prochaines semaines un contrat évalué à 200 millions de dollars avec le Pérou. Sélectionnée par l’armée péruvienne, la filiale satellitaire d’EADS devrait fournir un satellite d’observation de haute résolution dual.

article publié par la tribune par Michel Cabirol

C’est un bel été pour l’industrie satellitaire tricolore. Après avoir remporté des contrats à l’exportation importants aux Emirats Arabes Unis (Astrium et Thales Alenia Space-TAS) et au Brésil (TAS), la filiale satellitaire d’EADS, Astrium, est sur le point de remporter un joli contrat au Pérou pour un satellite d’observation de haute résolution dual pour un montant estimé autour de 200 millions de dollars, selon des sources concordantes.

Le Pérou, qui a sélectionné le constructeur français, souhaite un accord d’Etat à Etat. « On remet les pieds en Amérique latine, se réjouit-on à Paris. Il faut rebâtir une relation avec ces pays ». Et si le contrat est signé dans les prochaines semaines, Astrium pourra remercier… le ministre délégué chargé des Anciens combattants, Kader Arif, qui s’est beaucoup investi sur ce projet.

2 réponses à “La France sur le point de vendre un satellite espion au Pérou

  1. Il est toujours dommage que les premiers satellites envoyés dans l’espace par les pays dit émergent, le soient à des fins militaires.
    Lorsque l’on sait que le rayonnement solaire maximum admissible par l’être humain a un indice de 10 et que l’indice relevé actuellement dans la région d’AREQUIPA est de 17. Un satellite pour étudier l’impacte de exploitation minière sur le climat dans le sud du Pérou aurait peut être été le bienvenu !!!!

  2. C’est une bonne idée de se servir des relations, disons commerciales, pour renouer avec d’autres Etats. Et je préfère cela aux contrats de vente d’armes. Mais je n’aime pas trop que l’on envoie des satellites dans l’espace car on ne sait pas encore comment les faire disparaître quand on n’en a plus besoin.

Donnez votre avis en laissant un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.