La justice ordonne la libération de l’ex-président Humala, accusé de corruption

Le Tribunal constitutionnel du Pérou a ordonné jeudi la libération de l’ancien président Ollanta Humala et de son épouse Nadine Heredia, en détention provisoire depuis juillet 2017 sur des accusations de corruption, a annoncé l’avocat du couple.

source : rtl.be

« Mes amis, nous avons réussi! Le Tribunal constitutionnel a tranché en faveur de l’habeas corpus (mesure garantissant qu’un accusé reste libre jusqu’à l’épuisement de tous ses recours, ndlr) d’Ollanta Humala et Nadine Heredia et ils seront remis en liberté », a indiqué Me César Nakazaki sur Twitter. M. Humala, au pouvoir de 2011 à 2016, et sa femme sont détenus depuis plus de neuf mois à la demande du parquet, qui réunit des documents et preuves afin de les juger pour blanchiment d’argent après avoir reçu trois millions de dollars du géant brésilien Odebrecht pour la campagne électorale de 2011. Selon les déclarations à la justice de l’ancien patron d’Odebrecht au Pérou, Jorge Barata, cet argent aurait été remis à M. Humala à la demande du parti du président brésilien de l’époque, Luiz Inacio Lula da Silva. Dans le cadre de l’enquête, un juge avait ordonné leur placement en détention provisoire pendant 18 mois. Leur incarcération témoigne du triste état de la scène politique péruvienne: en 25 ans, quatre des cinq derniers présidents ont été touchés par des scandales de corruption. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked