La revolución de los arrendires. Una historia personal de la reforma agraria

Share

Cet ouvrage s’ouvre sur l’assassinat, par quatre paysans, d’Alberto Duque, un célèbre propriétaire terrien du sud du Pérou. À l’instar des autres grands propriétaires de la vallée de La Convención.

source : lemonde-diplomatique

Duque avait pour habitude de « louer » quelques parcelles de ses terres à des familles paysannes. En contrepartie, hommes, femmes et enfants étaient asservis à son bon vouloir, cédant gratuitement leur force de travail pour ne pas être expulsés. La mort de Duque, en 1956, préfigure la révolte qui monte au début des années 1960 et le développement d’intenses mouvements paysans, auxquels répondra une réforme agraire en 1969. Certains groupes castristes emmenés par le charismatique Hugo Blanco vont tenter de faire de cette vallée une nouvelle Sierra Maestra, sans succès. Grâce aux témoignages de proches, l’auteur — petit-fils de l’un des quatre — retrace la montée des ressentiments à l’égard de la grande propriété, la préparation de l’opération, l’arrestation des « conspirateurs », puis leur retour en héros, une fois libérés. Cela se lit comme un polar.

Raphaël Colliaux

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.