L’ancien Président Fujimori Gracié Par Kuczynski

Share

L’ancien Président Du Pérou, Alberto Fujimori Obtient La Liberté Par Grâce Présidentielle. C’est À Quelques Heures De La Célébration De Noël Que Le Président Péruvien Pedro Pablo Kuczynski A Fait Savoir Sa Décision De Libérer L’ancien Chef D’Etat.

source : carrapide

 L’ancien président Alberto Fujimori était interné en soins intensifs depuis samedi 23 décembre. Il souffre d’un problème de tachycardie, il ne passera pas Noël chez lui malgré sa libération, rapporte Rfi qui ajoute que dans un communiqué de la présidence, l’ancien chef de l’Etat de 79 ans a été examiné par une junte médicale qui a déterminé qu’il souffre d’une maladie progressive, générative et incurable.

Selon le médecin le fait qu’il reste en prison serait fatale pour lui. Et pourtant la prison d’Alberto Fujimori est une petite maison particulière située dans une base de la police à Lima.

A rappeler que l’ancien président Alberto Fujimori aurait passé 10 ans en prison alors qu’il avait été condamné à 25 ans en 2010, pour crime de lèse-humanitaire et auteur de deux massacres de la Cantuta et Barrios Altos.

Une réponse à “

L’ancien Président Fujimori Gracié Par Kuczynski

  1. Alors là, la déception vis-à-vis du monde politique touche à son comble. Comment ne pas imaginer que les déboires de PPK avec les Fujimoristes, n’ont pas été l’objet de transaction sur la libération du père en prison. « On renonce à te faire destituer et tu gracies papa » j’aime le Pérou un pays qui n’hésite pas à mettre ses hommes politiques en prison et à les poursuivre lorsqu’ils commettent des infractions. Un pays ou l’immunité présidentielle disparait instantanément après la vacance du pouvoir. Un pays ou les juges n’ont peur de rien, sauf peut être un peu « d’Alan Garcia ». En France Chirac et Sarko devraient être en prison ils n’y sont pas… pas de quoi être fier du pays des droits de l’homme et du citoyen qui veut montrer l’exemple au reste du monde. Au Pérou Alberto Fujimori, jugé coupable condamné à 25 ans de réclusion dans des conditions dont bien des familles de classes moyennes souhaiteraient pour leurs proches. Privé de liberté certes, mais pas dans les conditions des prisons Sud Américaine ni Péruviennes en générales. Même s’il devait mourir demain, il mourra libre et sa famille pourra lui dédier un mausolée, ou les gens à qui tout n’a pas été expliqué, pourront venir se recueillir. Sa dépouille comme celle de Ben Laden aurait dû, après 25 de forteresse être jeté dans l’océan, sans tambour ni trompette. PPK aujourd’hui se dévoile, non seulement, il est certainement impliqué dans les pots de vin d’Odebrecht, mais comme premier ministre de Toledo, il ne pouvait pas non plus ignorer les 20 millions de dollars que ce dernier aurait touché du même Odebrecht. Les magouilles politiciennes entre le parti de PPK les Fujimoriste et l’Apra vont pouvoir continuer. Un pays aussi riche que le Pérou ou tout le monde pourrait être heureux, en bonne santé, avec un niveau scolaire supérieur à la moyenne. Va continuer à engraisser une certaine castre jusqu’à l’épuisement des ressources naturelles enrichissant les plus riches appauvrissant les plus faibles. Il est temps que l’on dise la vérité aux Péruviens, et j’espère pour eux, qu’après une manœuvre aussi grossière, cela ne passera pas inaperçu.

Donnez votre avis en laissant un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.