Le Congrès va enquêter sur les raisons pour lesquelles les compagnies pétrolières avec des polices d’assurance n’indemnisent pas les communautés victimes de pollution

Share

Le candidat au Congrès de la République pour Pérou libre l’avocat Julian Palacin, – a déclaré que le fait de parvenir au Congrès de la République inciterait les compagnies pétrolières comme Petro Pérou à signaler tous les faits de pollution survenus au cours des 10 dernières années au détriment de diverses communautés du pays.

source : aeronoticias.com.pe/

traduction F Denizot

La question est de savoir pourquoi, ayant contracté des polices d’assurance et de réassurance sur le marché international, les communautés victimes de ces faits illicites n’auraient pas été indemnisées avec justice.

Voie du contrat d’assurance et de réassurance, en l’occurrence, par exemple, Petro Pérou, en tant qu’assuré, transfère le risque de dommages causés par la pollution de l’environnement aux assureurs nationaux et aux réassureurs internationaux qui sont des syndicats de Lloyd très sérieux, étant donné qu’ils indemnisent les dommages de pollution dans le monde entier, sauf au Pérou, il est clair que les pratiques d’Odebrecht visant à ne pas indemniser les communautés originaires du Pérou, les victimes de dommages environnementaux n’ont pas encore été mises en œuvre.

En conséquence, avec PERU LIBRE et en votant pour le numéro 8 pour le député à Lima, Nous ne nous contenterons pas de promouvoir le projet de loi sur l’enregistrement des personnes physiques et des communautés victimes de la pollution et des dommages en général et le registre des polices d’assurance et de réassurance, mais aussi que nous ouvrirons une enquête du Congrès pour faire connaître par exemple le cas de Petro Pérou qui, au cours des 10 dernières années, a engagé des polices d’assurance et de réassurance de centaines de millions de dollars et a causé des dommages pour pollution, Bien sûr, et nous demanderons si les communautés indigènes ont été indemnisées ou non, a dit, Julian Palacin.

Être député au Pérou, signifie défendre les droits du peuple et les grandes compagnies minières ou pétrolières polluantes ont contracté ces polices d’assurance et de réassurance pour indemniser leurs victimes par l’intermédiaire de leurs assureurs nationaux ou des réassureurs du marché international et malheureusement dans de nombreux cas de pollution ils ne l’ont pas fait parce que les députés successifs qui ont été élus sont allés défendre au Congrès de la République les droits des grandes multinationales et non les droits du peuple péruvien, mais si vous me donnez la confiance –dit Julian Palacin, de m’élire député votant pour le Pérou Libre, le crayon et le N° 8 pour Lima, l’histoire au Pérou changera, et ceux qui n’ont pas de voix et ont été oubliés auront à travers Julian Palacin, le gladiateur des droits environnementaux des communautés pour la justice des plus pauvres du Pérou.

Donnez votre avis en laissant un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.