Le forçat de la route Sébastien Dubois va traverser le désert d’Ica, au Pérou

Share

Habitant d’Ymeray, Sébastien Dubois prendra ce lundi 2 décembre le départ du half marathon des sables, course à pied en autosuffisance, au Pérou. Le spécialiste des triathlon ironman y découvrira le désert.   

source : .lechorepublicain.fr

Quelque 120 km à parcourir en quatre jours dans le désert d’Ica, sur la côte ouest du Pérou. Voilà ce qui attend, au half marathon des sables, le Gallardonnais Sébastien Dubois, sportif de l’extrême habitué aux défis les plus fous mais pas encore aux dunes de sable.

« Ça va être une belle découverte », imagine le nouveau président du comité d’Eure-et-Loir de triathlon, également à la tête du Dynamic Sporting Club de Gallardon.

Avec l’ex championne de natation Laure Manaudou

Départ ce lundi 2 décembre au Pérou. À 46 ans, Sébastien Dubois a hâte de se mêler aux quelque 600 concurrents du half marathon des sables, parmi lesquels l’ancienne championne de natation Laure Manaudou. « Les paysages ont l’air magnifiques. Je vais en prendre plein la vue. »

Je n’ai jamais fait de désert, et quand je vois l’énergie qu’il faut pour monter la dune du Pilat, je me dis que ça ne va pas être simple…

Le responsable sécurité et environnement au centre de rééducation fonctionnel de Beaurouvre, à Illiers-Combray, a tout prévu pour ramener des clichés à sa compagne et ses trois enfants. Dans son sac, il y aura un mini-panneau solaire afin de recharger la batterie de son téléphone, sa lampe frontale et sa montre. Et qu’importe les 500 grammes supplémentaires à porter sur les trois étapes, longues de 25 à 65 km.

« Je pense que c’est une bonne option. Après, il y a des inconnues pour moi. Je n’ai jamais fait de désert, et quand je vois l’énergie qu’il faut pour monter la dune du Pilat, je me dis que ça ne va pas être simple, ni d’épreuve en autosuffisance avec 10 kg sur le dos… »

Le quintuple ironman puis le déca en prévision ! 

Comptez sur lui pour relever le défi. Sébastien Dubois n’en est pas à sa première. Pour le pompier volontaire à Gallardon, le déclic, c’était un semi-marathon, en 2008. Depuis, il ne cesse de repousser ses limites. Les marathons, l’habitant d’Ymeray en a avalé vingt-six?! Son meilleur chrono : un modeste 3h36. « Je ne fais pas d’entraînement spécifique. Les marathons entrent dans le cadre d’une préparation. »

Ce qu’il aime, ce sont les épreuves encore plus longues. Beaucoup plus longues. « C’est la souffrance physique qui m’apporte du plaisir », dit-il. À sa carte de visite, quelques ultra trails mais aussi dix triathlons Ironman, deux doubles et un triple?!

Pas assez extrême pour lui. En 2020, Sébastien Dubois a prévu de participer au Mondial de quintuple Ironman, soit 19 km de natation, 900 km à vélo et 211 km de course à pied. En 2022 à celui de déca Ironman, soit 38 km de natation, 1.800 km à vélo et 422 km de course à pied.

Alors, 120 km, même dans le désert, ça pourrait se résumer à une jolie excursion touristique…

Franck Thébault

Donnez votre avis en laissant un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.