LE LAC TITICACA DU COTE PERUVIEN

Puno

LE LAC TITICACA DU COTE PERUVIEN

Aujourd’hui l’agence de voyage au Pérou Perú Excepción vous présente l’un des incontournables du Pérou : le lac Titicaca. Berceau de plusieurs civilisations et lieu sacré de la culture andine, la légende raconte que ses eaux ont donné naissance à Tunupa, dieu créateur des Aymaras, premier peuple des berges du lac. Puis les Incas se sont réapproprié ce mythe lors de leur conquête pour expliquer leur légitimité en ces terres. Voici en quelques lignes une sélection des sites à visiter pour mieux appréhender ce site unique à la richesse culturelle incroyable.

Titicaca bateau

LE LAC TITICACA DU COTE PERUVIEN

 
C’est au départ de Puno que se font les excursions sur le lac Titicaca. Petite ville côtière sans grand intérêt si ce n’est sa proximité avec le lac, on peut cependant s’y promener à la découverte de quelques joyaux architecturaux comme sa cathédrale ; exemple parfait du syncrétisme caractéristique de cette région. On appelle syncrétisme la fusion de différentes cultures ou doctrines religieuses. Et lorsque les Jésuites sont arrivés au Pérou, ils ont tenté d’intégrer le catholicisme dans la culture locale, notamment par le biais de l’art.

Péninsule Capachica

LE LAC TITICACA DU COTE PERUVIEN

C’est pour cela que l’on retrouve dans les œuvres d’art péruviennes des motifs aussi bien d’inspiration chrétienne qu’indigène. Ainsi, si vous prêtez un œil attentif aux détails de la cathédrale de Puno, vous pourrez y voir sculptés des soleils, des lunes, des sirènes jouant du charango ou encore des visages d’Indiens.

Amantani

LE LAC TITICACA DU COTE PERUVIEN

Depuis Puno on embarque sur le lac navigable le plus haut du monde : le lac Titicaca, qui culmine à 3 812 mètres d’altitude et fait office de frontière naturelle entre le Pérou et la Bolivie. Il ne compte pas moins de 41 îles dont les îles Uros. Les Uros étaient les premiers habitants des rives du lac Titicaca. Chassés par les Incas à partir du XVIème siècle, ils ont trouvé refuge sur le lac même, fabriquant des îles flottantes artificielles à l’aide de la totora, le roseau local. Ils vivaient essentiellement de la cueillette et de la pèche, se déplaçant sur les eaux selon les mouvements des poissons. Aujourd’hui les Uros ont disparu mais les Aymaras, autre tribu indigène, ont perpétué leurs us et coutumes.

LE LAC TITICACA DU COTE PERUVIEN

LE LAC TITICACA DU COTE PERUVIEN

Cependant ces derniers trouvent leur source de revenus essentiellement dans le tourisme aujourd’hui. Bien que cela manque un peu d’authenticité, il est intéressant de naviguer à travers ces îles et d’aller à la rencontre de ce peuple nomade aux costumes bariolés pour en savoir plus sur leur mode de vie. C’est impressionnant de voir que toutes leurs constructions sans exception, embarcations et églises y compris, sont faites de totora !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked