Le Pérou compte 76283 pêcheurs artisanaux

Share

Dans le cadre de la Journée du pêcheur de samedi, le Ministère de la production a souligné le travail de ces travailleurs. Il a précisé que ce secteur est essentiel car il contribue pour 22% au PIB de la pêche extractive.

source : gestion.pe

traduction F Denizot

Actuellement, 76286 personnes se livrent à la pêche artisanale dans le secteur maritime et continental au Pérou, dont 51 % sont concentrées à piura, l’ica et Áncash, selon le Ministère de la production dans le cadre de la Journée du Pêcheur célébrée ce samedi 29 juin.

Le ministère a indiqué que cette activité contribue à 65 % du volume extrait pour la consommation humaine directe (CHD) et que les principales ressources qui contribuent à la sécurité alimentaire nationale comprennent la bonite, le merlu, le maquereau, la lisa, la Lorna et la pota.

Cette grande quantité de ressources hydrobiologiques fournit des aliments naturels et une grande source de protéines, ce qui favorise les familles à faible revenu. En outre, elle contribue à la nutrition des enfants pour lutter contre l’anémie.

Contribution au PIB de la pêche extractive
Le ministère a précisé que ce secteur est essentiel pour l’économie nationale car il contribue pour 22% au PIB de la pêche extractive et génère environ 93.000 emplois directs, dont des hommes et des femmes engagés dans le débarquement, traitement, transport, entre autres services.

Le ministère a ajouté qu’il existe au niveau national 31006 bateaux artisanaux, dont 16045 bateaux artisanaux opérant sur le littoral côtier et 14961 au niveau continental (rivières et lacs).

Grâce au processus de formalisation, 16,017 bateaux artisanaux travaillant au large des côtes sont actuellement titulaires d’un permis de pêche. L’objectif pour 2021 est d’officialiser le nombre total d’entre elles.

Donnez votre avis en laissant un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.