Le Pérou doit montrer en 2019 sa capacité anticorruption

Share

Le défi du Pérou en 2019 sera de recouvrer la confiance des investisseurs en marché intérieur et de démontrer au monde que nous avons la capacité de lutter contre la corruption, a soutenu l’internationaliste Gattas Abugattas Giadalah.

source : elperuano.pe

traduction F denizot

Le Pérou, il s’est éveillé, il a affronté de difficiles moments dans ces derniers temps pour tous les problèmes politiques qui se sont inscrits et par les sujets liés au mauvais maniements des instances de l’administration étatique.

Une capacité

« Alors, il va frapper au Pérou, en 2019, démontrer qu’il est capable de lutter contre la corruption et de surpasser les problèmes politiques en vue de recouvrer la confiance d’investisseurs étrangers sur le marché intérieur ».

La situation économique s’est trouvée affectée par les problèmes internes, a-t- affirmé. « La croissance du pays est inférieure à l’initialement projeté et l’expansion attendu pour l’année suivante est un peu plus basse encore) ».

Pour Abugattas, la forme unique de lutter contre cette situation est de recouvrer la confiance des investisseurs afin qu’ils recommencent à placer leurs capitaux au Pérou.

« Le contexte international vécu, de plus, que beaucoup de problèmes existent en Amérique latine et, surtout, en Amérique du Sud, qu’ils provoquent moins de rentré d’argent dans notre région. Nous avons aussi vu que le dollar a été beaucoup fortifié en face de nos monnaies, qui sont dépréciées ».

Une opportunité

2019, souligne-t-il, présente le Pérou comme un défi pour recouvrer la confiance des investisseurs qui doivent avoir sur le marché une opportunité de démontrer au monde que nous avons la capacité de lutter contre la corruption.

« En plus si on prend en considération que plusieurs des jugements ou les recherches que nous voyons tous les jours avancent et peut-être seront résolus pendant l’année suivante ».

Sur le plan international, le Pérou devra se montrer comme un
pays fort dans lequel on peut avoir confiance et attaché à ses valeurs démocratiques et d’une protection aux droits de l’homme, a-t-il déclaré au Journal Officiel Péruvien.

Abugattas a considéré que la position qu’a adopté le Pérou par rapport à la situation du Venezuela est estimée et elle doit être soutenu dans le temps dans la mesure pour laquelle elles ne changent pas les conditions qui ont motivé pour maintenir une ligne déterminée d’action.

« Cette ligne d’action est correcte. C’est une position critique à ce qui arrive dans ce pays et qui cherche à ce que l’Amérique du Sud dans son ensemble agisse pour sauver la situation en Venezuela ».

Le Pérou ne prétend pas à une intervention unilatérale, « mais oui ce qu’il désire consiste en ce que les États sud-américains dans l’ensemble essaient de trouver une solution en faveur de ce que subit la population « .

Un avenir

Pour l’analyste international, il est très difficile de prédire ce qui arrivera dans la nation de Simón Bolívar en 2019, « mais comme un croyant dans la démocratie il attend que sa situation s’améliore, car cela affecte toute Amérique du Sud ».

« Il y a beaucoup de décisions que le Pérou a prises sur le Venezuela que l’on commencera à appliquer en 2019, et les actions déterminées qui se sont déjà initiées sur proposition du Pérou et avec d’autres États pour trouver un type de solution. 2019 devait être une année dans lequel les progressions en la matière seront nouvelles au jour le jour ». (Percy Buendia)

Donnez votre avis en laissant un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.