Le Pérou envisage de créer une compagnie aérienne d’État

Share

Puisque la filiale péruvienne d’Avianca ne survivra pas à la crise sanitaire, le Pérou envisage sérieusement de créer une compagnie aérienne d’État. 

source : suitespot.fr

La flotte d’Avianca Peru n’était certes pas très grande ; elle ne comptait que cinq avions. Malheureusement, lorsque le Pérou lèvera les restrictions de voyage au pays, ces avions ne redécolleront probablement pas. Par conséquent, le gouvernement péruvien envisage maintenant de créer une nouvelle compagnie aérienne d’État.

Est-ce que la création d’une compagnie aérienne d’État est plausible ?

Après la faillite d’Avianca, des signes annoncent la création d’une compagnie aérienne d’État au Pérou.

Pour l’instant, le pays sud-américain envoie de l’aide aux compagnies aériennes existantes ; la situation actuelle empêche donc le gouvernement d’amasser les fonds pour mettre au point une nouvelle compagnie aérienne d’État.

Toutefois, la création d’une compagnie aérienne d’État est à l’ordre du jour. C’est ce qu’a expliqué le ministre des Transports, Carlos Lozada.

Il ne faut cependant pas oublier que les précédentes tentatives du Pérou de créer une compagnie aérienne d’État ont lamentablement échoué. En 1973, le Pérou possédait Aeroperú qui, six ans plus tard, a dû cesser ses activités, après avoir été reprise par la compagnie mexicaine Aeroméxico en 1993, en raison de difficultés financières.

Les projets du gouvernement péruvien en bref

Le Pérou n’a pas réellement besoin d’une compagnie aérienne d’État, car il y a suffisamment de compagnies aériennes privées qui peuvent relier le pays. Bien entendu, les plans sont à long terme, car à court et moyen terme, le gouvernement n’a tout simplement pas les fonds pour créer une nouvelle compagnie aérienne. On se demande si le gouvernement péruvien osera vraiment franchir un tel pas dans les années à venir.

voici ma réponse personnelle a cet article :

Il y a longtemps que j’en parle, avant même que ce site Internet n’existe. Le Pérou est le pays d’Amérique du Sud qui reçoit le plus de touristes, il est également un pays ou les affaires sont florissantes dans les domaines minier, gaziez, pétrolier, agricole. Les allemands de Fraport ne si sont pas trompés en prenant la concession de l’Aéroport Jorge Chavez pour une duré de 99 ans. Le Pérou est deux fois et demie plus grand que la France en superficie et l’avion reste le moyen le plus fiable rapide pour se rendre d’une ville à une autre.

Malheureusement, le néolibéralisme qui gère ce pays depuis des décennies, laisse les entreprises privées étrangères s’installer et pratiquer une sorte de dumping afin d’éliminer les concurrents nationaux émergents. Faucett, Aéroperu, Aerocontinente, TansPeru, plus récemment Peruvian Airline , Star Peru, LCP et j’en passe… Toutes ces compagnies n’ont jamais fait le poids face à Lan, Avianca , et plus récemment Skyairlines, toutes opéraient avant le covid-19 avec des avions récents sûr et économe, alors que les compagnies Péruviennes devaient acheter des avions d’occasions de plus de 20 ans d’âge, gourmant en carburant couteux en entretient et finalement peu sûr à l’exploitation.

J’en ai déjà parlé sur ce Blog : http://www.perouenfrance.com/quen-de-letat-transport-aerien-perou/

Aujourd’hui il existe une opportunité incroyable pour que le Pérou reprenne son indépendance d’un point de vue aérien, Lan, Sky, Avianca, toutes déposent leur bilan et bien entendu dans ce cas la préférence nationale resurgie et un pays comme le Pérou, se retrouve sans transporteur aérien. Plus de vols intérieur plus de vol internationaux.

Lorsque, je parle d’opportunité, elle est importante, bientôt les Chiliens et les Colombiens vont demander à l’état Péruvien de financer leur retour dans le pays, pour que les avions immatriculés au Chili et en Colombie reviennent faire du bénéfice dans ce magnifique pays.

Il est temps que le gouvernement Péruvien prenne ses responsabilités, en se portant garant et devenant actionnaire dans une compagnie équipé d’avions flambants neufs en inaugurant des lignes vers l’Espagne, la France, l’Italie, les USA, avec un réseau intérieur bien structuré équipé d’avions neufs également,  permettant aux touristes et aux hommes d’affaires de pouvoir circuler dans le pays et vers les autres continents, le réseau Latino Américain est également très porteur, des avions devraient également être dédié à ce trafic. Les avions sont là, Chez Airbus et Boeing des commandes annulés par des clients qui avaient l’appétit plus gros que le ventre. Les acheter peut être pas dans un premier temps mais les louer et montrer au monde que le Pérou est capable de gérer une compagnie aérienne nationale de réaliser des bénéfices. Montrer à bords de ses avions, l’accueil qu’elle réservera à ses passagers dans ce magnifique pays, que ce soit au niveau de la gentillesse, l’amabilité de son peuple , que de sa gastronomie dont les clients pourront avoir un aperçu à bord des avions de la compagnie.    

Tous les pays ayant des aspects touristiques et économiques importants ont leurs propres compagnies aériennes toutes …… sauf le Pérou !      

François Denizot (Pérou en France )            

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked