Le Pérou pleure la mort d’un leader indigène «oublié»

Share

Dirigeant d’un mouvement qui défend les intérêts des communautés amazoniennes, Santiago Manuin a été tué par le Covid-19.

source : .20min.ch

Un dirigeant indigène, Santiago Manuin, qui défendait les droits fonciers des communautés amazoniennes au Pérou, est mort mercredi du Covid-19, a indiqué sa famille.

M. Manuin, 63 ans, avait été transféré de la région amazonienne où il vivait dans un hôpital de la capitale Lima après avoir développé les symptômes de la maladie. «Mon papa vient de mourir, à sept heures du soir. Notre famille souffre beaucoup», a déclaré sa fille Luz Angelica Manuin à la radio RPP.

Elle s’est indignée de la situation dans laquelle sont plongées les groupes autochtones du Pérou, très affectés par la pandémie. «Beaucoup de gens sont morts; la communauté organise des veillées et les enterre. Le gouvernement nous a oubliés», a-t-elle dit.

Les peuples autochtones en Amérique latine sont particulièrement en danger face à cette nouvelle maladie, en raison de la faiblesse de leurs systèmes immunitaires et de siècles de négligence de l’État. L’Organisation panaméricaine de la santé estime qu’au moins 20’000 personnes sont infectées par le virus dans le bassin de l’Amazone, où certaines zones ne sont accessibles qu’en bateau.

«Nous déplorons la mort du chef du peuple Awajun et Wampis, qui a consacré sa vie à la protection de l’Amazonie et à la défense des droits des communautés indigènes de la forêt, » a déclaré le ministère péruvien de la Culture sur Twitter.

«Cela ne doit pas se répéter. L’État doit tout mettre en oeuvre pour aider les peuples autochtones amazoniens touchés par le Covid-19», a-t-il ajouté. Le Pérou a signalé plus de 9.600 morts dues au coronavirus et plus de 285.000 cas confirmés. C’est le sixième pays le plus touché au monde et le deuxième en Amérique latine après le Brésil.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked