Le Pérou s’attaque aux mines d’or illégales

L’armée et la police péruvienne ont cette semaine détruit 86 mines d’or illégales implantées dans la Réserve nationale Tambopata, un espace protégé de plus d’un million d’hectares dans l’Amazonie.

source : euronews.com

Les autorités veulent mettre fin à des pratiques néfastes pour l’environnement, à différents titres. Ces trois dernières années, 50 000 hectares ont été détruits dans cette région en raison de cette activité. “L’une des pires menaces pour la planète, c’est
la destruction de l’environnement, commente le colonel Cesar Sierra. Et l’exploitation minière illégale est l’une des activités les plus nuisibles à l’environnement, en raison de l’utilisation de mercure et d’autres produits chimiques dangereux.”

Des centaines de mineurs ont fui les camps à l’approche de la police et de l’armée. Pour beaucoup, cette opération signifie la perte de leur seul et unique gagne-pain. “Le gouvernement ne nous donne pas de travail, alors nous devons prendre des risques pour en trouver un, explique une femme, Lizbeth Quispe. Le risque d‘être tuée ou violée ou brûlée. Il n’y a pas de justice ici. On doit se battre pour survivre.” L’exploitation aurifère interdite de cette région a représenté jusqu‘à 10% de la production nationale du pays.

Donnez votre avis en laissant un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.