Le président réservé face au projet controversé de la mine Tia Maria

Share

Le président péruvien Martin Vizcarra a annoncé samedi 2 novembre que le projet controversé de mine de cuivre Tia Maria ne pourra pas se réaliser « tant que les conditions sociales ne seront pas réunies ».

source : RFI.fr

Depuis son lancement en 2011, le projet de mine de cuivre Tia Maria, géré par l’entreprise mexicaine SPCC, suscite la colère des agriculteurs et des habitants de la région de l’Arequipa, dans le Sud. Ils craignent que cette future mine de cuivre à ciel ouvert pollue leurs réserves.

« Tant que les conditions sociales ne sont pas réunies, l’exécution du projet ne pourra se faire », a réagi le président péruvien Martin Vizcarra, tout en garantissant qu’il voyait le jour, ce projet ne polluerait ni les terres ni les eaux d’irrigation. Le chef de l’État a ajouté que la sortie de crise devait se faire « par le dialogue ». Car cette semaine le Conseil des mines péruvien a autorisé la reprise du projet, entraînant des manifestations et des blocages de routes. Six manifestants sont morts depuis 2011, et des centaines de personnes ont été blessées.

Selon le ministère de l’Énergie et des Mines, la production estimée de Tia Maria s’élèverait à 120 000 tonnes de cuivre annuelles. L’entreprise dit vouloir investir un total de 1,4 milliard de dollars et fait miroiter plus de 9 000 emplois. Mais le risque politique reste important pour le gouvernement péruvien.

Donnez votre avis en laissant un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.