Les grenadilles, une richesse que les paysans n’exploitaient pas avant l’arrivée d’Iles de Paix au Pérou

Share

La grenadille, est un fruit orange de 3 à 4 centimètres de diamètre. Elle possède de nombreuses graines noires et son écorce est épaisse. Elle ressemble au fruit de la passion.

source : www.rtbf.be

Le Pérou en est l’un des plus gros producteurs. Une richesse pour ce pays même si, pendant des années, ce fruit n’a pas été bien exploité par les agriculteurs péruviens.

Iles de Paix a changé la vie des agriculteurs

Nous sommes dans la Vallée de Santa Maria del Valle. Avant l’intervention d’Iles de Paix, les grenadilles poussaient sur des arbres grimpants, avec des lianes en bataille. Les grenadilles étaient récoltées avec le chimpina et le gancho (crochet). Résultat : un travail fastidieux et une perte de production car le fruit était abîmé. Grâce à l’intervention d’Iles de Paix, les arbres se sont transformés en un champ bien rangé, ressemblant à des vignes. Les agriculteurs peuvent alors récolter les fruits à hauteur d’hommes, sans abîmer les grenadilles. C’est aussi plus facile pour tailler les arbres et apporter de l’engrais naturel. Une centaine de familles reçoit un appui technique et du matériel pour installer 1300 mètres carrés de culture.

Apport des Iles de Paix: formation et technique

Renaldo Camara est l’une des personnes référentes formée par Iles de paix pour professionnaliser la culture de grenadilles. Il partage ses acquis avec une paysanne: « Non, non, plus près… SI tu coupes trop loin de la tige, il va y avoir de l’eau qui rentre « . La taille, mais aussi la récolte du fruit ne se fait pas n’importe comment. On le coupe par la tige sans toucher la grenadille :  » Pour que le fruit se retrouve sur les étales du marché, ça ne va pas comme ça, avec la feuille. Il faut aussi enlever l’excédent de tige, c’est de cette façon qu’on exige les fruits sur le marché « , poursuit Renaldo.

L’irrigation est primordiale

Pour avoir de beaux fruits, de première qualité, il faut de l’eau. Un système d’irrigation a été conçu par Iles de paix. Mais pour avoir de l’eau, il a fallu la chercher en haut de la montagne, à plus de 3000 mètres. Iles de Paix, avec l’aide de la coopération belge et de la commune, a donc construit un canal de plusieurs kilomètres qui achemine l’eau dans les champs. Gaël Debellefroid, le responsable d’Iles de Paix au Pérou explique : « Si on n’a pas d’eau, on va récolter la grenadille 3 mois sur l’année. Par contre, si de l’eau est disponible, la saison s’étalera sur 8 mois, au moins ».

Retour à notre récolte

Après avoir cueilli des dizaines de kilos de grenadilles sur la journée, il faut les remonter, délicatement, jusqu’à la route… Quelques centaines de mètres de dénivelé. A 3000 mètres d’altitude, la tâche est encore plus physique. ce sont des dizaine de kilos que les paysans et paysannes portent, parfois seuls. Les fruits sont alors triés par calibre, puis disposés soigneusement dans des caisses. Des caisses acheminées en ville par voiture. Jusqu’au marché de Lima pour certains. Aujourd’hui, Renaldo Camera a agrandi ses parcelles, il a augmenté ses revenus et a pu acheter un ordinateur à son fils. « Un truc », comme il dit, qu’il n’avait jamais vu auparavant.

Les célèbres modules : les 15-16-17 janvier 2016

Iles de Paix célèbrent ses 50 ans. Parmi les multiples réalisations, Iles de Paix a apporté aux agriculteurs de la Vallée Santa Maria, les connaissances techniques, ainsi que du matériel pour professionnaliser la récolte de la grenadilles. C’est pour financer ce genre de projet que, ce weekend, des milliers de bénévoles tenteront de vous vendre les modules bien connus.

1 Comment on Les grenadilles, une richesse que les paysans n’exploitaient pas avant l’arrivée d’Iles de Paix au Pérou

Francois Denizot said : one year ago

Il y a tellement de variété de fruits et de légumes, dans ce grand pays, qu’un simple effort de la part du gouvernement et des banques pourrait permettre au Pérou de devenir le grenier de la planète et contribuer à éliminer la faim dans le monde.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked