Les Nascas et l’eau

Share

4.6.5 Examinons un trapèze

Ce trapèze fait 420 m de longueur, sa base fait 51 m de largeur et son sommet 21 m. La déclivité du terrain où il se trouve est de l’ordre de 3%.

par Jacky Galvez

épisode N°12

Contrairement à beaucoup de choses qui ont été écrites sur ce trapèze, la déformation située au niveau de sa hauteur n’est pas si importante, celle-ci est au maximum de 1 m au centre de sa hauteur, toute la partie arrière est parfaitement plane et ce trapèze n’a pas dû être fait à l’origine sur une partie accidentées.

Il semblerait que le sol au sommet du trapèze se soit également soulevé.

Sur cette image on voit à droite la pointe du trapèze dont la couleur contraste avec celle du sol environnant, ce qui laisserait à penser qu’il ne date pas de la même période et que cette pointe se soit soulevée.

Il existe des dizaines d’autres exemples comme ceux-ci dans la région de Nasca.

CINQUIEME PARTIE

LA PARTIE CACHEE DE L’ICEBERG

5 – A LA DECOUVERTE DES ENSEMBLES CACHES


5.1 DEMARCHE

Toutes ces constatations et découvertes m’ont amené à m’intéresser à la partie cachée de l’iceberg.

Lorsque l’on sait comment sont composés ces « ensembles » il est plus facile de les retrouver là où on ne les voit pas ou presque plus.

On connait leurs particularités :

  • Leur composition,
  • Leur orientation par rapport aux pentes,
  • Leur position à proximité des systèmes de stockage, ou de transport de l’eau,
  • Les « trous » et taches sombres que l’on retrouve dans tous ces « ensembles »,
  • Etc.

A partir de ces éléments il ne nous reste plus qu’à mener un travail de recherche, d’observation et d’analyse.

5.2 EXEMPLES

5.2.1 Vallée de El Ingenio

Prenons cette partie de la vallée qui se trouve située entre les villes de Estudiantes et Changuillo.

On peut voir qu’il y a un grand rectangle, faisons un zoom sur l’une de ces parties (encadrée en jaune).

On peut voir que de chaque coté de ce rectangle il y a des traces de « lignes » et qu’elles communiquent avec celles se trouvant à l’opposé.

En recherchant un peu plus loin tout autour de ce rectangle on trouve dans les traces des ruissellements d’infimes parties de « lignes » et figures, en les réunissant on peut en partie reconstituer des « lignes » et des parties « d’ensembles ».

Sur la partie gauche, le long de ce que l’on pourrait prendre pour un champ, se trouve un aqueduc.

En examinant ce « champ » on découvre les traces d’anciens aqueducs, de  trous  et de « lignes » sur sa partie basse.

Les traces des anciens aqueducs partent d’un aqueduc situé sous un ancien « ensemble » (partie haute à gauche de l’image).

En cherchant dans le périmètre de ce rectangle, qui devait faire partie d’un ancien « ensemble », on en découvre d’autres, comme celui où se trouve la spirale.

fin de l’épisode 12 à la semaine prochaine ….!

Donnez votre avis en laissant un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.