Les Nascas et l’eau

Share

5.2.3 Autres exemples

a – A Nasca à la droite des géoglyphes répertoriés

par Jacky Galvez

épisode N°14

Sur cette image l’on voit qu’il y a des traces de lignes, en recherchant tout ce qui peut ressembler à des trous on obtient quelque chose dans ce genre :

On peut voir qu’au sommet des deux lignes il y a deux « trous », donc on peut penser qu’il s’agit d’un trapèze.

En recherchant les empreintes de « lignes » et de courbes autour des trous on arrive à reconstituer une partie d’un « ensemble ».

b – Au-dessus de la ville La Yapana

Après reconstitution on peut voir qu’il y avait un « ensemble » dans la partie des crevasses, en-dessous se trouve une partie d’aqueduc.

c – La partie où se situe « l’astronaute »

5.2.4 Recherche des « ronds » que l’on voit dans toutes les figures géométriques

On peut voir sur cette image un « rond », regardons ce que l’on peut trouver dans son environnement.

En cherchant dans son environnement on peut voir que dans la partie encadrée il y a ce qui semblerait être des trous, comme dans les figures qui semblent avoir été volontairement détruites.

En suivant cette partie on constate qu’à l’une de ces extrémité il y a des traits qui semblent être les restes d’une base et d’un coté d’une figure géométrique.

En traçant des lignes à partir de ces restes on obtient un rectangle de 432 m de long et 20 m de large, en poursuivant la recherche l’on peut tracer d’autres lignes et figures.

Toujours dans le même secteur on remarque d’autres « ronds » ainsi que des restes de cotés de figures géométriques.

Traçons une ligne droite à partir du petit bout de ligne que l’on voit sur l’image précédente.

Cette ligne droite nous conduit sur les bords d’une crevasse où l’on peut voir à droite de la ligne un rond de couleur claire, il doit s’agir d’un des « ronds sombres » que l’on voit à la base des trapèzes, l’activité humaine, ici la pose des pylônes haute tension, a soulevé de la poussière qui s’est déposée à l’intérieur du « rond sombre ».
Sur la droite on devine deux segments de lignes qui semblent être les restes d’une figure géométrique.

Le « rond » se trouve au milieu de la ligne que nous avons tracée et du segment de coté situé à droite, on sait que les trapèzes ont un « rond » à leur base et deux à leur sommet on peut donc penser qu’il s’agit bien d’un trapèze.

En faisant coïncider les restes des lignes à chaque extrémité on peut effectivement voir un trapèze de 445 m de longueur.

Sur l’image ci-dessous  on voit la partie (A) que nous avons découverte à la page 110, le trapèze (B) de l’image précédente, un trapèze (C) de 1000 m de long, et d’autres figures et lignes découvertes lors de la recherche.

Faisons un agrandissement sur les parties encadrées.

Nous avons une crevasse sur la partie en haut à gauche de l’image, et une autre qui coupe l’image en diagonale sur la partie droite.

On peut voir que sur les bords de ces deux crevasses il y a des petits sillons (marqués en jaune).
Les trainées blanches que l’on voit sur cette image (sauf celle très large qui est due aux travaux de pose de la ligne HT) sont des anciennes lignes qui ont été volontairement effacées, ou détruites.

En regardant de près tous ces sillons on s’aperçoit qu’à partir de chacun d’eux une ligne prend naissance et qui correspond avec les sillons situés sur le bord de l’autre crevasse.
Ce qui semblerait confirmer l’hypothèse  que j’ai émise, à savoir que toutes les lignes étaient volontairement dirigées vers les crevasses situées dans la périphérie du plateau de Nasca, et de Palpa,et servaient à canaliser l’eau en direction de ces crevasses.

On peut se rendre compte du nombre de figures géométriques et lignes que l’on peut faire apparaitre sur une surface relativement petite (ceci n’est qu’une partie de toutes celles qui se trouvent dans ce secteur).

Autre exemple :

On peut voir ici, dans une partie crevassée par les eaux de ruissellement, des petits ronds comme ceux que l’on trouve le long des lignes.

Sur cette image l’on peut également voir dans la partie encadrée qu’il y a également ces petits ronds.

Quelques ronds que j’ai relevés dans cette zone crevassée.

Si l’on trace des lignes droites à partir des ronds situés dans la partie encadrée de l’image de la page précédente, on peut se rendre compte que ces lignes coupent en divers endroits ces ronds et aboutissent à d’autres ronds, ou à des stries, situés sur l’autre versant de la partie crevassée.

Je ne pense pas que ce soit une coïncidence, et je ne crois pas au hasard.

à la semaine prochaine pour la suite ……

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked