Les personnes impliquées dans les audios qui impliqueraient Vizcarra dans l’affaire “ Swing ” cessent leur travail au gouvernement

Share

Le président du Pérou, Martín Vizcarra, a accepté ce dimanche la démission de Mirian Morales de ses fonctions de secrétaire général du Palais du Gouvernement.

source : marseillenews.net

L’autre personne impliquée dans les audios pour lesquels le président doit faire face à une motion de censure, son assistant administratif Karem Roca, a été démis de ses fonctions.

Les domiciles des deux responsables avaient été fouillés samedi par la police dans le cadre de l’enquête sur un crime présumé de corruption qui aurait été commis au sein du gouvernement lors de l’embauche du chanteur Richard Cisneros, connu sous le nom de «  Richard Swing  », entre 2018. et 2020 à travers une série de contrats évalués à 155 000 soles (plus de 35 000 euros).

Dans les enregistrements qui ont provoqué la motion de censure contre Vizcarra, on peut entendre une conversation entre le président péruvien et ces deux responsables, auxquels il donnerait des indications sur la stratégie de défense sur l’embauche et les visites de Cisneros au palais de Gouvernement.

Selon la presse péruvienne, Morales a annoncé qu’il se mettait à la disposition du parquet pour collaborer à l’enquête.

Pour sa part, Roca, qui est supposé être à l’origine de l’enregistrement de ces audios, a été démis de ses fonctions et cessé de ses fonctions par le gouvernement lui-même.

Le 18 septembre prochain aura lieu au Congrès le vote sur la motion de censure contre Vizcarra pour incapacité morale, après vendredi dernier la chambre basse a admis ce processus pour traitement par 65 voix pour, 36 contre et 24 abstentions. .

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked