Martin Vizcarra a désormais les mains libres pour mener sa politique

Share

Les élections législatives anticipées de dimanche ont entériné l’effondrement du parti fujimoriste qui bloquait systématiquement les réformes du président Martin Vizcarra.

source : lesechos

Celui-ci, dont le mandat s’achève dans seize mois, peut désormais accélérer dans la lutte anti-corruption.

C’est un tremblement de terre pour le clan Fujimori. La seule faction politique d’envergure au Pérou a été laminée lors des élections législatives anticipées de dimanche . Alors qu’aucun chiffre officiel n’était encore publié, Ipsos Pérou a donné une fourchette en se basant sur un échantillon représentatif de 95 % des bureaux de votes. Selon l’institut, l’opposition fujimoriste (droite populiste), jusqu’ici majoritaire, n’arrivait qu’en sixième position avec moins de 7 % des voix ! 

L’effondrement des Fujimori

Au-delà du décomptage stricto sensu, la principale leçon de ce scrutin est que le parlement unicaméral, dissous en septembre, n’est plus contrôlé par le parti fondé par l’ex-président Alberto Fujimori. Des 73 sièges sur 130 qu’il détenait, Fuerza popular, dirigé par sa fille Keiko Fujimori, devrait en conserver dix fois moins.  Mise en cause dans le scandale Odebrecht , du nom du géant brésilien du bâtiment qui a versé durant des années des millions de dollars d’enveloppes à la classe politique latino-américaine, notamment au Pérou, la cheffe de file de l’opposition a passé treize mois en détention provisoire. A sa sortie de prison fin 2019, elle a annoncé une pause dans ses activités politiques. 

Pistolet sur la tempe

L’effondrement du fujimorisme constitue une victoire personnelle pour l’actuel président Martin Vizcarra, plus proche du centre. Désigné à la présidence en 2018 à la suite de la démission de Pedro Pablo Kuczynski, emporté lui aussi par l’affaire Odebrecht, l’actuel président a gagné son pari . En jouant l’opinion contre le clan Fujimori, il a réussi, par ce scrutin, à se débarrasser du verrou parlementaire qui le bloquait systématiquement. « A court terme, le contexte apparaît plus simple pour Martin Vizcarra. Il n’a plus de pistolet sur la tempe, ce qui est plus confortable pour mener sa politique », explique Gaspard Estrada Directeur Exécutif de l’Observatoire Politique de l’Amérique latine et des Caraïbes (OPALC).

Certes, le parlement est désormais fragmenté. Plusieurs partis centristes, dont Accion Popular (10,1 %) -formation ayant reçu le plus de votes-, Alianza para el Progreso (8,0 %) et le Partido Morado (7,7 %), figurent dans le groupe de tête, selon Ipsos Pérou. Le chef de l’Etat, qui n’a lui-même pas de formation politique affiliée, devra donc nouer des alliances pour faire passer ses réformes et notamment dans la lutte anti-corruption.  

Il n’aura pas le temps de créer son propre parti : les 130 parlementaires élus dimanche doivent siéger à peine seize mois, jusqu’au 28 juillet 2021, afin d’achever le mandat de cinq ans issu des élections de 2016. Les prochaines élections législatives sont prévues en avril 2021. Ni Martin Vizcarra, ni les parlementaires élus dimanche ne pourront se représenter.

Michel De Grandi

Une réponse à “

Martin Vizcarra a désormais les mains libres pour mener sa politique

  1. A l’instar de Macron président Français illégitime élus face à l’extrême droite seulement pour gérer les affaires courantes et qui pourtant se croit investi du pouvoir de réformer le model social français en faveur des grands spéculateurs boursiers. Il ne faudrait pas que Martin Vizcarra qui ne l’oublions pas n’a pas été élu par le peuple, devra lui avoir l’intelligence de gérer les affaires courantes et surtout prévoir dans le temps qui lui a été alloué qu’il faut changer la constitution du pays, qui actuellement est la base de la corruption générale. Un grand tournant pour le Pérou si Monsieur Vizcarra convoque dès à présent des élections pour élire des représentants du peuple afin de débattre sur les termes d’une nouvelle constitution.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.