Le ministère publique ouvre une enquète préliminaire après l’accident de San Cristobal

 Neuf morts après la chute d’un bus touristique dans  l’abîme de la colline  « SAN CRISTOBAL » à Lima  

 

 

Selon les déclarations de l’entrepreneur de la companie « Green Bus » monsieur Ayala à la chaine de télévision  « America  Télévision », le conducteur du bus  touristique aurait perdu le contrôle après qu’une moto taxi se soit présenté devant après une courbe à environ 50 mètre de lui.

Ayala  a aussi indiqué qu’ils disposent de toutes les permissions pour  pouvoir opérer dans  la zone.

Quant à Shirley Mozo, représentante de la Municipalité du Rímac, a déclaré  que quelques mototaxis ont l’habitude de passer par cette route, cela renforcerait les déclarations d’ayala, et de son chauffeur.  

2 Comments on

Le ministère publique ouvre une enquète préliminaire après l’accident de San Cristobal

inkacola said : 2 weeks ago

J'ai personnellement fait ce périple il y a quelques années, c'est un des pires, si ce n'est le pire, cauchemar de ma vie.... vous qui lisez ces lignes, n'y allez surtout pas..de plus il n'y a rien à voir, en haut, une place avec une croix et une vue à 360° sur Lima de nuit...Cet accident bien qu'incroyable en plein Lima était malheureusement prévisible et je suis très surpris qu'il n'y en ait pas eu d'autres avant, j’aimerais que les autorités responsables soient identifiées et punies... mais j'en doute..

tartuphe said : 2 weeks ago

Il n'y a pas de fatalité dans cet accident, tout le monde est conscient qu'à la force de plier et déplier une barre de fer on finit par atteindre le point de rupture. Les autorités municipales et nationales sont pertinemment au courant, que la monter et la descente du sommet de cette colline "SAN CRISTOBAL" par cette route sinueuse et étroite, pour admiré la vue sur Lima, est hyper dangereuse. Mais l'argent toujours l'argent des bus de plus en plus gros même s'ils sont récents ne sont pas ou peu entretenus, on peut le constater après cet accident. Les pneus lisses utilisés par ce bus, la partie visible de l'iceberg. Les freins, la direction, les autres organes de sécurités, ont-ils, un jour, fait l'objet d'une maintenance préventive ou d'un contrôle par un organisme indépendant incorruptible ? Vous connaissez la réponse. Pour éviter la circulation intensive des bus sur cette route, il était prévu de construire un téléphérique, un projet dont l'étude avait été entreprise par l'ancienne municipalité de Lima. Mais sans doute que le dessous de table proposé pour obtenir le marché était moins élevé que celui proposé par le lobby des compagnies de bus pour conserver leur monopole. Le tourisme au Pérou est une source de revenue non négligeable, il est important pour ce magnifique pays que celui-ci se développe, mais les touristes qu'ils soient nationaux ou internationaux ne doivent pas mourir bêtement à cause de la négligence du à la corruption de certaines institutions, je ne les citerais pas, elles se reconnaîtront. Le président Pedro Pablo Kuczynski, au lieu de se mêler des affaires internes du Venezuela, devrait faire le ménage devant sa porte. Faire de l'argent rapidement en mettant en jeu la vie des touristes est inacceptable. Personne n'est à l'abri d'un accident, mais que se soit, les compagnies de bus, une certaine compagnie aérienne, les infrastructures routières, tout cela dépend d'un seul et même ministère, dans lequel un grand ménage s'impose. Plus un seul touriste ne doit mourir dans ce pays à cause de la cupidité d'entrepreneurs peu scrupuleux soutenus par des institutions corrompus.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked