Paris : L’expo Gauguin ou les Marquises en chambre avec le catalogue…

Attendre des heures dans le froid pour entrer au milieu d’une foule, Paris trop loin, trop cher… Pour ceux qui n’ont pas pu se rendre à cette exposition événement au Grand Palais, à Paris, il reste le catalogue.

 

 

 

source : force-ouvriere

Certes, l’expo vaut le coup d’œil avec plus de 230 œuvres de cet artiste que l’on ne savait pas aussi multidisciplinaire : 54 peintures, 29 céramiques, 35 sculptures et objets, 14 blocs de bois, 67 gravures et 34 dessins. C’est de plus la première exposition à étudier en profondeur la remarquable complémentarité des créations de Gauguin (1848-1903) dans le domaine de la peinture, de la sculpture, des arts graphiques et décoratifs. À l’intérieur même de son travail sur la céramique, il mêle des motifs empruntés à la Bretagne, à la Martinique et, plus tard, à Tahiti, à d’autres sources : céramique andine précolombienne liée à ses origines péruviennes, céramique japonaise vue aux expositions universelles, mais également céramique française du Moyen Âge à la période moderne. Bref, ce livre offre durablement une plongée dans son passionnant processus de création, du Pérou en passant par la Bretagne jusqu’aux Îles Marquises, où il mourut. Il s’attache particulièrement à son travail sur la matière, fil conducteur du catalogue et central dans sa quête obsessionnelle du primitif.

Exposition « Gauguin l’alchimiste », Galeries nationales du Grand Palais, Paris 75008, 3, av. du Général Eisenhower, jusqu’au 22 janvier. Tarifs : de 10 à 14 euros. Gratuit pour les moins de 16 ans, bénéficiaires du RSA et du minimum vieillesse. Accès : Métro Champs-Élysées-Clemenceau ou Franklin D. Roosevelt. Catalogue de l’exposition aux éditions RMN-Grand Palais, 328 pages, 45 euros.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked