LE PÉROU A ABRITÉ UNE ANCIENNE CIVILISATION

prietaLe Pérou n’a peut-être pas encore révélé tous ses mystères. Loin de là. James M. Adovasio et des chercheurs de l’Université de la Floride ont en effet retrouvé sur place des traces d’une ancienne civilisation.

 

source : fredzone.org

L’homme est un archéologue réputé et il est considéré par la communauté scientifique comme l’un des plus grands experts dans le domaine des artefacts périssables. Après avoir suivi un cursus en anthropologie à l’Université de l’Arizona dans les années 60, il a ainsi passé un doctorat dans le même établissement.

Par la suite, il a mené en parallèle de nombreux projets dans le domaine de la cartographie tout en publiant des articles scientifiques consacrés aux textiles et à la paneterie, ses deux domaines de prédilection.

Des artefacts ont été découverts au Pérou, à Huaca Prieta

Durant ces dernières années, le spécialiste a reçu de multiples récompenses et il a notamment remporté le prix de l’excellence de l’Association des Diplômés du Collège Mercyhurst et le Prix de la recherche archéologique de la Pennsylvanie.

Dans les années 90, il est également devenu Chevalier de l’Ordre Souverain Militaire de Malte.

James M. Adovasio s’est récemment rendu avec son équipe à Huaca Prieta, un site archéologique situé au Pérou, dans la Chicama Valley.

Les scientifiques ont mené des fouilles poussées sur place et ils ont ainsi découvert de nombreux artefacts accompagnés par des restes de nourriture, des ustensiles en bois et des traces laissées par une culture humaine non identifiée, une culture datant vraisemblablement de l’époque de la préhistoire.

Parmi ces objets, les chercheurs ont notamment identifié des corbeilles et d’anciens tissus brodés. Ils en ont donc déduit que cette civilisation maîtrisait les bases de l’artisanat et qu’elle était suffisamment développée pour pouvoir extraire et/ou récolter des ressources pour les transformer.

Une civilisation techniquement avancée

Plus intéressant, après les avoir datés, les experts ont réalisé que si la plupart de ces artefacts dataient d’une époque fixée à huit mille ans, certains d’entre eux étaient encore plus anciens et remontaient ainsi à près de 15 000 ans. Il s’agit d’une découverte extrêmement importante, car elle prouve que les tribus vivant à cette époque au Pérou étaient techniquement très avancées. Mieux, ces artefacts prouvent même l’existence d’une société développée dans la vallée de Chicama ainsi que l’envie des habitants de montrer leur appartenance sociale à un groupe.

Maintenant, toute la question est évidemment de savoir d’où vient cette civilisation et si elle est réellement née sur place. James M. Adovasio et son équipe n’ont pas encore la réponse, mais ils ont l’intention d’effectuer de nouvelles fouilles sur place dans un avenir proche afin d’en apprendre un peu plus sur cette civilisation ancienne.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked