Pérou – Le peuple Resígaro

Le peuple Resigaro était initialement situé dans la zone entre les fleuves Caquetá et Putumayo, sur un territoire qui appartient actuellement au pays voisin, la Colombie.

source : cocomagnanville.over-blog.com

par Cocomagnanville

Avec le temps, ils ont migré vers le territoire péruvien, et aujourd’hui ils vivent principalement dans le département de Loreto. Selon l’INEI, en 2007, une communauté indigène de la province Mariscal Ramón Castilla a été identifiée comme resígaro.

Selon l’INEI dans son IIe Recensement des communautés indigènes de l’Amazonie péruvienne, ce peuple aurait été mentionné pour la première fois en 1910, lors du recensement des populations de la famille linguistique Huitoto effectué par Walter Hardenburg (INEI 2007).

Il précise bien ainsi que d’autres par la suite qu’ils ne sont pas des Huitotos.

Le manque d’informations ethnographiques sur les Resigaros est probablement dû au fait que leur population a beaucoup diminué pendant le boom de l’extraction du caoutchouc. Selon Darcy Ribeiro et Mary Wise (1978), les Resígaro sont l’un des peuples qui ont le plus souffert de l’incursion des collecteurs de caoutchouc et du contact avec de nouvelles maladies.

Dans le premier recensement des communautés indigènes de l’Amazonie réalisé en 1993, les Resigaros faisaient partie des peuples indigènes non enregistrés, peut-être parce que leurs membres vivaient dans des communautés appartenant à d’autres peuples, ou dans des communautés très difficiles d’accès. Cependant, lors du prochain recensement effectué en 2007, l’INEI a identifié une communauté Resigaro dans le département de Loreto (INEI 2007).

Grâce à l’intégration des familles Resigaros dans les communautés Ocaïnas, il a été possible de trouver des personnes parlant l’ocaina qui, bien que ne parlant pas la langue resigaros, se reconnaissent comme faisant partie de ce peuple (Allin 2008).

Pour leur part, l’Institut d’été de linguistique (2006) et Gustavo Solís (2009), ont soutenu que les membres de ce peuple seraient assez bien intégrés dans les communautés métisses de la région.

La langue Resigaro est utilisée par les personnes du même nom, dont la population est estimée à 37 personnes (recensement 2007), qui vivent dans la province de Mariscal Ramón Castilla, dans le département de Loreto. 

La langue Resigaro appartient à la famille linguistique arawak et est dans un état vital (Ministère de l’Education 2013).

À ce jour, cette langue n’a pas d’alphabet officiel du ministère de l’Éducation et n’est pas utilisée dans les établissements d’enseignement de la BEI.

DOCUMENT sur la langue (en français)

traduction carolita du site bdpi.cultura.gob.pe

Resígaro | Base de Datos de Pueblos Indígenas u Originarios

Resígaro | Base de Datos de Pueblos Indígenas u Originarios

En el I Censo de Comunidades Indígenas de la Amazonía realizado en el año 1993, el pueblo resígaro formó parte de los pueblos indígenas no censados, posiblemente debido a que sus miembros se …

http://bdpi.cultura.gob.pe/pueblo/res%C3%ADgaro
Odieux féminicide au Pérou d'une des dernières locutrices de la langue resígaro, une langue amazonienne - coco Magnanville

Odieux féminicide au Pérou d’une des dernières locutrices de la langue resígaro, une langue amazonienne – coco Magnanville

Non seulement un féminicide odieux et perfide, mais en plus c’est l’extinction brutale d’une langue et d’une culture, sans sauvegarde ou presque. Rosa Andrade, femme indigène, porteuse de la sagesse

http://cocomagnanville.over-blog.com/2016/12/odieux-femi


Donnez votre avis en laissant un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.