Pour le ministère de la Santé : il n’existe pas de circulation du virus Chikungunya au Pérou

Share

Seulement trois cas ont été détectés en juin, qui ont été inscrits à temps, a indiqué Henry Rebaza, directeur général de la Santé  du Ministère de la Santé (Minsa).

 

source et texte en espagnol  : larepublica.pe

traduction : F Denizot

Il a informé que dans le pays, il n’existe pas une circulation du virus Chikungunya par ailleurs il continue d’étudie les méthodes pour renforcer les mesures de prévention afin d’éviter la présence de cas autochtones et pour détecter à temps les cas importés.

« Nous n’avons pas de cas autochtones et seulement trois cas se  importés en juin, qui ont été détectés à temps grâce à la vigilance épidémiologique que le Minsa réalise ».

Il a remarqué que l’une de ces mesures est l’Alerte Verte émise à tous les établissements de santé pour qu’ils soient préparés  à affronter et s’occuper des cas de patients contaminés par le  chikungunya, pour lequel ils devront avoir disponible les facteurs de production nécessaires, des médicaments, en plus des insecticides.

« Devant le rapport de cas autochtones dans des pays proches et limitrophes comme la Colombie, il est nécessaire de renforcer les mesures »  a indiqué le spécialiste.

Rebaza Iparraguirre a rappelé que comme partie des actions de préparation, les régions Loreto, Piura, Madre de Dios et Tumbes qui ont la  plus grande présence de l’Aedes aegypti à longues jambes, un vecteur transmetteur de la maladie, elles ont été déclarées dans une urgence sanitaire, et il leur est destiné près de S/. 16,000.000 millions. elles se joindront à celles-ci à Ucayali, le Saint-Martin et les zones du VRAE.

Donnez votre avis en laissant un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.