Qui est Martin Vizcarra, l’homme appelé à présider le Pérou après Kuczynski?

Au lendemain de l’annonce de la démission du président péruvien Pedro Pablo Kuczynski, le Pérou se réveille sans savoir si cette dernière va être acceptée par les élus péruviens.

source : RFI.fr

Les citoyens ont au moins la certitude d’avoir quelqu’un qui assurera l’intérim à la tête du pouvoir. Martin Vizcarra, premier vice-président du Pérou, a en effet confirmé dans la nuit du mercredi 21 mars qu’il assumerait son rôle. Il devrait prêter serment prochainement devant le Congrès péruvien, selon le président de cette institution.  

Un débat est prévu jeudi 22 mars au Parlement, à Lima, pour décider si les élus acceptent ou non la démission de Pedro Pablo Kuczynski. La raison de cette hésitation est simple : en cas de refus, les élus poursuivraient leur procédure de destitution, ce qui représenterait une humiliation supplémentaire pour le président péruvien et aurait également des conséquences sur les garanties dont il pourrait bénéficier, notamment au niveau de la justice.

Démissionner ou être destitué, cela ne signifie tout simplement pas la même chose. Mais dans les deux cas, la présidence devrait échoir au premier vice-président Martin Vizcarra. Si le doute a plané pendant quelques heures mercredi soir, le premier vice-président de la République du Pérou a finalement accepté son rôle. Occupant jusque là le poste d’ambassadeur au Canada, il a annoncé son retour à Lima et sa mise à disposition de son pays.

Une figure rassembleuse pour assurer l’intérim

Martin Vizcarra a notamment occupé le poste de ministre des Transports avant d’être nommé ambassadeur au Canada. Il a également été gouverneur de la région de Moquegua de 2011 à 2014. Celui qui fête, hasard du calendrier, ses 55 ans ce jeudi est une figure politique qui pourrait rassembler. Après l’annonce de la démission de Pedro Pablo Kuczynski, il s’est dit écœuré par la crise politique qui agite son pays.

Présenté comme une personne pragmatique, simple et austère, il pourra jouer sur le fait qu’il n’a aucun lien avec les partis politiques traditionnels. Partis dont les noms reviennent régulièrement dans des affaires de corruption.

Martin Vizcarra devrait prêter serment prochainement devant le Congrès péruvien et devrait également aller au bout du mandat pour lequel Pedro Pablo Kuczynski avait été élu. Il devrait donc rester au pouvoir jusqu’en juillet 2021.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked