Rejoignez la campagne : « Unis pour un Pérou sans OGM ».

Share

Des organisations de différentes régions du Pérou ont rejoint la campagne « La biodiversité est notre identité » contre les organismes vivants modifiés (OVM), mieux connus sous le nom de « transgéniques ».

source : cocomagnanville

Sous le slogan « Unis pour un Pérou sans transgéniques », ils espèrent recueillir plus de 20 000 signatures par l’intermédiaire de la plateforme Change.org afin de prolonger la loi de moratoire sur l’entrée des cultures transgéniques au Pérou (loi 29811).

Ainsi, il est prévu que le Congrès de la République débatte de l’extension de la loi lors de la plénière agraire qui se tiendra le 16 octobre, Journée mondiale de l’alimentation.

La campagne vise également à atteindre :

  • Valoriser l’agrobiodiversité andine et amazonienne, en renforçant l’image de marque du pays.
  • Générer des capacités de recherche et développer les infrastructures qui les soutiennent.
  • Soumettre l’herbicide glyphosate à une évaluation de ses effets négatifs sur la santé et l’environnement.
  • Reconnaître et récompenser les services écosystémiques générés par les familles qui conservent l’agrobiodiversité.

Pourquoi signer ?

L’objectif de cette initiative est « d’informer les Péruviens sur l’impact négatif des OGM sur la biodiversité indigène, la gastronomie et la culture qui nourrissent notre identité nationale ».

Le Pérou est l’un des rares pays au monde à interdire l’entrée des semences transgéniques par le biais d’une loi, afin de conserver la biodiversité, de protéger l’agriculture familiale et le savoir des cultures traditionnelles.

Cependant, cette loi expire en 2021, l’année du Bicentenaire. C’est pourquoi différentes organisations, la population civile, les peuples indigènes, les paysans et les gardiens de l’agrobiodiversité ont décidé d’agir. 

« Notre agriculture est le résultat d’un héritage millénaire et diversifié qui a préservé notre agrobiodiversité », a déclaré Luis Gomero, président du Consortium agro-écologique péruvien (CAP).

Cette agrobiodiversité « est la base pour construire le développement d’une agriculture familiale durable pour garantir la sécurité et la souveraineté alimentaire de nos peuples », a déclaré M. Gamero.

Pendant ce temps, Clímaco Cárdenas, président de la Convention nationale de l’agriculture péruvienne (CONVEAGRO), a déclaré que le Pérou est la plus importante banque de gènes au monde.

« Le Pérou est la plus importante banque de gènes au monde, un centre d’origine et d’agrobiodiversité. Nous sommes un pays béni par notre peuple, notre culture, nos familles paysannes et nos semences », a déclaré M. Cárdenas.

« Dans une situation de crise comme celle que traverse le Pérou, il est de plus en plus urgent de maintenir une législation qui protège nos ressources naturelles et le travail de millions d’agriculteurs familiaux », a-t-il ajouté.

De même, l’ancien membre du Congrès Jaime Delgado, auteur du Moratoire sur la loi sur les transgéniques qui expire en 2021, se joint également à la campagne et déclare qu’il n’est pas logique de mettre en danger le patrimoine biogénétique.

« Cela n’a pas de sens de mettre en péril tout notre patrimoine biogénétique, le modèle agricole millénaire, qui est fondamentalement familial et très diversifié », déclare Jaime Delgado.

Le modèle des OGM est « complètement différent » et « fait partie de la propriété des semences par les entreprises, de la monoculture, de l’utilisation intensive d’herbicides et de la concentration des terres par quelques entreprises », ajoute M. Delgado.

Il est insensé de mettre en péril tout notre patrimoine biogénétique, le modèle agricole millénaire, qui est fondamentalement familial et très diversifié, pour passer à un modèle complètement différent, qui commence par la propriété des semences par les entreprises, la monoculture, l’utilisation intensive d’herbicides et la concentration des terres par quelques entreprises 
Il mentionne également que le Pérou est « le centre d’origine de nombreuses espèces et nous avons un positionnement international important avec notre marque Pérou, précisément en raison de cette biodiversité, qui favorise l’exportation de nos produits.

Rejoignez-nous aussi et signez la pétition !

traduction carolita d’un article paru sur Servindi.org le 24/08/2020

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked