Risque potentiel d’infection chez les comuneros Shawi de San-Martin

Share

Des Shawis rapportent l’exposition au COVID-19 par le personnel infecté de l’État et demande que les membres de la communauté qui ont interagi avec eux soient isolés.

source: cocomagnanville

Servindi, 18 mai 2020 – Une nouvelle menace de COVID-19 a atteint les communautés indigènes en raison d’une mauvaise manœuvre de l’État. Cette fois, cela touche les indigènes Shawi, à San Martín.

Ceci a été confirmé par l’arrivée d’un travailleur de la santé dans la ville de Papaplaya, dans la province de San Martín, avec un résultat positif au  COVID-19, selon un rapport de la Fédération Régionale Indigène Shawi de San Martín (Ferisham).

Selon l’organisation, le 15 mai dernier (vendredi), dans le cadre d’une campagne de vaccination contre la grippe, menée dans cette ville, un groupe de personnes a été exposé à la contagion du COVID-19.

Cela est dû au fait qu’un des membres du personnel de santé participant à la campagne souffrait à l’époque de symptômes suspects de COVID-19, et est maintenant connu pour être positif, après avoir été transféré à Tarapoto et diagnostiqué le 17 mai.

Le risque peut augmenter parce que ce personnel de santé, dans cet état, non seulement interagissait avec les habitants, mais aussi parce qu’on soupçonne que des membres masculins et féminins de la communauté de Santa Rosa, San Manuel de Nashatauri et Santa Sofía, qui achetaient de la nourriture dans la ville, ont également participé à la campagne.

Urgence de l’isolement


Dans cette optique, la Ferisham exige que la Diresa organise une brigade de santé qui pénètre dans les communautés pour effectuer les isolements  respectifs parmi les hommes et les femmes de la communauté.

Cette demande est soutenue par la Coordination du Développement des Peuples Indigènes de la région de San Martín (Codepisam), qui déclare que des tests rapides doivent être appliqués aux membres de la communauté.

Le Codepisam souligne également que cette intervention doit être menée sous la direction des protocoles de sécurité que les communautés ont appliqués.

Il a également réitéré l’inclusion du Codepisam dans la formation du commando régional Covid 19.

Ce dernier vise à préciser les mesures de prévention et de contrôle dictées en faveur des communautés autochtones, conformément à l’article 2 du décret législatif 1489. 

Pour lire le communiqué des Codepisam et Ferisham, vous pouvez cliquer ici.

traduction carolita d’un article paru sur Servindi.org le 18/05/2020
 

Potencial riesgo de contagio en comuneros shawi en San Martín

Shawis denuncian exposición al COVID-19 por personal estatal infectado y exigen se apliquen pruebas de descarte a comuneros que interactuaron con dicho servidor estatal. Servindi, 18 de mayo, 2020.-

https://www.servindi.org/18/05/2020/edit-shawis-piden-desc

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked