Une route désormais interdite aux autocaristes

Suite au grave accident survenu le 2 janvier dernier au niveau du « virage du diable », les autorités ont décidé de fermer la route aux véhicules de tourisme.

 

source : lechotouristique

Le ministère du Tourisme du Pérou a choisi d’interdire aux véhicules de tourisme la route où a eu lieu un accident de car le 2 janvier dernier, accident ayant entraîné la mort d’au moins 50 personnes, selon un dernier bilan. Le car avait chuté dans un ravin d’une centaine de mètres de profondeur, après avoir été percuté par un camion au niveau du “virage du diable” à Pasamayo, à 45 km au nord de Lima.  

Les véhicules tenus d’emprunter l’autoroute voisine

“Le site de l’accident, une route sinueuse et réputée comme dangereuse, est désormais interdite au transport d’autocars, selon une décision du Ministre des Transports, Bruno Giuffra”, a fait savoir Promperu, l’organisme de promotion de la destination, dans un communiqué. « Tous les véhicules de tourisme sont tenus désormais d’emprunter l’autoroute voisine, la Panamericana. Le Président péruvien Pedro Pablo Kuczynski a ordonné une étude sur le long terme portant sur l’extension de la Panamericana avec l’aménagement d’une troisième voie afin de fermer définitivement la route dangereuse au-dessus de Pasamayo », ajoute Promperu.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked